Les administrateurs du Fonds climat Mali (FCM), réunis lundi dernier en comité de pilotage, ont apprécié les progrès réalisés depuis le début du deuxième trimestre 2021, avant d’examiner les différents aspects relatifs à la vie du FCM et aux mesures correctives afin d’en accroître l’efficacité et l’efficience. Le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Modibo Koné a présidé la cérémonie d’ouverture de cette 12è session ordinaire.

 

Cette séance offre l’opportunité aux acteurs clés de plancher sur des questions stratégiques liées à la vie du Fonds qui contribue à promouvoir le développement durable au Mali, a révélé le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable. Modibo Keïta a ajouté : «Le Fonds climat permet d’accroître la résilience des populations bénéficiaires et de contribuer à l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD) à travers la réalisation, sur le terrain, des mesures d’atténuation et d’adaptation au changement climatique».

À sa suite, le représentant de l’ambassade de Suède s’est réjoui des réalisations du Fonds climat Mali, notamment ses impacts en matière de lutte contre le changement climatique dans les domaines de l’agriculture, l’élevage, la pêche/pisciculture, l’énergie, la foresterie, ainsi que la répartition géographique, etc. Richard Bomboma a insisté sur l’importance, pour eux, de la tenue régulière de la Troïka et du comité de pilotage. Le diplomate a salué la pleine opérationnalisation des nouveaux outils de gouvernance et de communication du Fonds climat Mali, après leur validation par le comité de pilotage.

La coordinatrice du Fonds climat Mali a souligné que son organisme a réalisé 27 projets sur 43 approuvés. Les 27 qui sont financés, couvrent 222 communes actuellement. «Les partenaires sont la Norvège et la Suède sans oublier le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) qui nous appuie beaucoup sur le plan technique.

Nous négocions un partenariat avec l’émirat du Qatar, le Danemark, l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), le Royaume-Uni qui est le chef de file des partenaires techniques et financiers», a confié Mme Diarra Lala Camara.

Le Fonds climat Mali a été lancé le 6 décembre 2011 à Durban (Afrique de Sud), lors de la 17è Conférence des parties à la Convention cadre des Nations unies sur le changement climatique. Créé au Mali le 26 janvier 2012, à travers la signature d’un protocole d’accord entre le gouvernement et le Bureau des Fonds multipartenaires du Pnud, il est un Fonds d’affection multi-donateurs, permettant de recevoir des contributions financières de l’État malien et de plusieurs organisations multilatérales, bilatérales ainsi que du secteur privé.

Le but est de financer des activités dans des domaines variés pour le développement du Mali. Afin de permettre une mise en œuvre intégrée du Cadre stratégique climat pour passer d’une approche projet à une approche multisectorielle.

Rokiatou TRAORÉ

Source : L’ESSOR

MaliwebEnvironnement
Les administrateurs du Fonds climat Mali (FCM), réunis lundi dernier en comité de pilotage, ont apprécié les progrès réalisés depuis le début du deuxième trimestre 2021, avant d’examiner les différents aspects relatifs à la vie du FCM et aux mesures correctives afin d’en accroître l’efficacité et l’efficience. Le ministre...