Les experts maliens ayant pris part, du 13 au 15 novembre 2018, à Lisbonne au Portugal, à la réunion de haut niveau des Pays Pionniers sur le mécanisme de redevabilité mutuelle dans le cadre de l’initiative «Assainissement et Eau pour Tous» ont procédé, hier jeudi 7 février 2019, à l’hôtel ONOMO, à la restitution des conclusions de Lisbonne, sanctionnées par l’annonce de la rencontre des ministres du secteur, prévue du 4 au 5 avril 2019 au Costa-Rica.

La cérémonie d’ouverture était coprésidée par le ministre de l’Énergie et de l’eau, Sambou WAGUE et celui de l’Assainissement, de l’environnement et du développement durable, Mme KEITA Aida M’BO, en présence du Directeur de programme et de plaidoyer de Water-AID, Alassane MAIGA, et du Représentant de l’UNICEF au Mali.

Créée en 2008, l’initiative «Assainissement et eau pour tous» (SWA) constituée de plus de 200 partenaires qui se sont engagés formellement à assurer un accès universel à l’eau potable et à l’assainissement adéquat, est un partenariat mondial de gouvernements, d’organisations de la société civile, du secteur, privé, de bailleurs de fonds, des instituts de recherche et d’autres partenaires au développement.

Selon le ministre de l’Énergie et de l’eau, dans le cadre de la mise en œuvre du mécanisme de redevabilité mutuelle, le Mali, à l’instar de 11 autres pays, a répondu favorablement à la demande du secrétariat de SWA de se porter volontaire pour devenir « pays pionniers » au vu de son expérience en matière de gestion de l’assainissement et de l’eau potable.

La redevabilité, dira le ministre, est un élément essentiel du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et l’atteinte des ODD dépend, à son avis, de la capacité de toutes les parties prenantes à être redevables des actions entreprises.

Aussi, a-t-il souligné, pour accélérer la mise en œuvre du mécanisme de redevabilité mutuelle au sein des Pays Pionniers, il a été organisé du 13 au 15 novembre 2018 à Lisbonne, Portugal, une réunion d’appropriation dudit mécanisme et de planification des actions futures.

« La réunion a été le cadre de l’annonce de la rencontre des ministres du secteur, prévue du 4 au 5 avril 2019 au Costa-Rica, en Amérique latine », a fait savoir le ministre Sambou WAGUE.

Ainsi, au regard des enjeux et des recommandations issues de la rencontre de novembre 2018 et de l’importance de l’organisation participative de la rencontre des ministres du secteur, les représentants du Mali se sont engagés à organiser le présent atelier de restitution de leur participation. Cet atelier a pour objectif de contribuer à l’appropriation des résolutions issues de la réunion des Pays Pionniers du mécanisme de redevabilité mutuelle.

Auparavant, a rappelé le représentant de l’UNICEF, sur la période 2000 à 2015, les efforts entrepris par le Mali et ses partenaires ont permis d’enregistrer des progrès importants. Le taux national d’accès à l’eau est passé de 49% en 2000 à 74% en 2015.

Quant au taux national d’accès à l’assainissement, il est passé de 19% à 31% sur les mêmes années.

Malgré ces résultats encourageants, a-t-il souligné, il y a encore des efforts à faire, parce que beaucoup de communautés, (les enfants et les familles les plus vulnérables) ne bénéficient toujours pas d’un droit fondamental, à savoir l’accès à l’eau potable et à l’assainissement.

Aussi, a-t-il déploré que nonobstant le caractère prioritaire du secteur, le financement public est estimé actuellement à moins de 2% du budget national, bien loin des engagements du Mali qui sont de le porter à 5%.

Les PTF qui appuient le secteur à hauteur de 90% restent aux côtés du Gouvernement pour faire avancer les réseaux de mobilisation des ressources nationales pour le secteur.

Par Sékou CAMARA

Info-matin

MaliwebEnvironnement
Les experts maliens ayant pris part, du 13 au 15 novembre 2018, à Lisbonne au Portugal, à la réunion de haut niveau des Pays Pionniers sur le mécanisme de redevabilité mutuelle dans le cadre de l’initiative «Assainissement et Eau pour Tous» ont procédé, hier jeudi 7 février 2019, à...