La ville de Mopti a abrité, le vendredi 31 octobre dernier, la célébration de la Journée internationale de prévention des catastrophes (JIPC) 2019 et le lancement de la plateforme Régionale de Réduction des Risques de la catastrophe. Financées par le Ministère des Affaires Etrangère du Royaume des Pays-Bas et Partners for Resilience (PFR),  cette double manifestation était placée sous la haute présidence du Directeur de cabinet du Gouverneur de la Région de Mopti, M. Kantara Diawara.

 

Cette importante journée a regroupe plus de 80 participants venant des Cercles de Bankass, de Djenné et de Mopti, des Services Techniques déconcentrés régionaux et du Cercle de Mopti, des Partenaires Techniques et Financiers dont les Organismes du Système des Nations Unies et leurs projets/ programmes, des ONG et Associations nationales intervenant dans l’humanitaire dont le Consortium PfR (Wetlands International Sahel, Care International, Croix Rouge Malienne, Croix Rouge Néerlandaise et le Centre du Climat de la Croix).  La présente journée avait comme thème :  » Réduire considérablement les dommages causés aux infrastructures essentielles par les catastrophes ainsi que les perturbations des services de base, dans les établissements de santé et d’éducation, en développant notamment leur résilience d’ici 2030 « .

A l’ouverture, le 2ème adjoint au maire de Mopti, M. Baba Djitèye, a salué et félicité tous les acteurs impliqués dans la prévention des catastrophes et a assuré de la disponibilité totale des responsables municipaux à accompagner les acteurs pour le bien être de toutes les populations sans exception.

Le Directeur de Cabinet du Gouverneur, M. Kantara Diawara, a  invité les organisateurs à adresser des messages clairs, constructifs et mobilisateurs pour renforcer les acquis en matière de prévention dans la région d’une part et d’autre part mobiliser davantage toutes les forces vives de la région.

Le Commandant Namaké Dembélé, Directeur Régional de la Protection Civile de Mopti, a présenté les objectifs et les résultats attendus de la célébration de cette journée. Il dira que la GIR est une synthèse de toutes les approches impliquées dans la prévention des catastrophes, des efforts de tous les acteurs impliqués dans la prévention et la gestion des Risques. Il faut signaler qu’il existe 7 cibles et 04 priorités au Mali. Depuis 2005, les interventions ont commencé de façon officielle à travers les services étatiques dont les missions sont totalement assignées à la prévention et à la gestion des catastrophes. Ce qui a abouti en 2016 à la création de la Plate Forme Nationale pour la Réduction des Risques de Catastrophes au Mali avec des démembrements jusqu’au niveau communal.

Selon les Statistiques, Mopti a enregistré, à cause de la pluviométrie,  entre le mois de mai et le mois de septembre 2018 quelque 322 ménages affectés, 2 254 personnes sinistrées, 8 519 personnes déplacées suite  aux inondations.

Les attaques et attentats terroristes et les conflits intercommunautaires ont provoqué des centaines de PDI (personnes déplacées internes). En 2019 également, il y a eu déjà: 660 ménages affectés, 3 973 personnes sinistrées, 558 maisons endommagées/détruites.

Ces  phénomènes ont non seulement engendré le report de la date de la rentrée des classes en 2018 mais aussi, la fermeture de plusieurs écoles jusqu’à nos jours.

Certains Centres de Santé ne fonctionnent qu’avec le personnel local à cause des attaques et menaces des djihadistes.

Amadou A COULIBALY

*Correspondant à Mopti

Source: l’Indépendant

MaliwebEnvironnement
La ville de Mopti a abrité, le vendredi 31 octobre dernier, la célébration de la Journée internationale de prévention des catastrophes (JIPC) 2019 et le lancement de la plateforme Régionale de Réduction des Risques de la catastrophe. Financées par le Ministère des Affaires Etrangère du Royaume des Pays-Bas et...