La ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Bernadette Keïta, a effectuée mercredi dernier une visite dans la Région de San. Cette rencontre avait pour objet de constater les réalisations du programme Alliance globale contre le changement climatique au Mali au titre de la phase II (AGCC-Mali 2), d’apprécier sa pertinence et ses impacts sur les populations bénéficiaires.

Autrefois exploitantes forestières, les groupements de femmes exerçant dans le périmètre maraîcher de 2 hectares de San sont devenues des actrices de la lutte contre le changement climatique grâce au programme. Sur cette superficie, des légumes sont cultivés comme l’échalote, la laitue, la betterave et le gombo. La réalisation de ce périmètre a permis aux groupements de femmes d’abandonner la coupe du bois. Grâce à un système de pompage solaire, les cultures sont irriguées en un laps de temps.

La production de légumes permet non seulement aux femmes de générer des revenus, mais aussi de lutter contre les effets néfastes du changement climatique. La dernière étape de la visite a concerné la plantation de 7 hectares de l’Abbé Emmanuel Nestor Koné, située à Parana. Sur ce site, 500 plants de manguiers et 200 d’agrumes ont été mis en terre pour faire face au dérèglement climatique. Aux termes de sa visite, la ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable s’est dite satisfaite des résultats engrangés dans le cadre du programme AGCC-Mali 2.

Mme Bernadette Keïta a constaté la reconversion progressive des femmes qui pratiquent le maraîchage ainsi que l’amélioration de leurs conditions de vie. S’agissant de la plantation de l’Abbé Emmanuel Nestor Koné, elle a formulé le vœu que de telles initiatives puissent se répandre et que chacun puisse jouer sa partition dans la lutte contre le changement climatique. La ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable s’est également rendue à la direction régionale des Eaux et Forêts et celle de l’Assainissement, du contrôle des pollutions et nuisances. Les difficultés évoquées dans les structures de son ressort ont trait au manque criard de personnel et à la vétusté des bâtiments. Elle a promis de jouer son rôle afin de relever les défis les plus urgents.


Mamadou SY
Amap-Ségou

Source : L’ESSOR

MaliwebEnvironnement
La ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Bernadette Keïta, a effectuée mercredi dernier une visite dans la Région de San. Cette rencontre avait pour objet de constater les réalisations du programme Alliance globale contre le changement climatique au Mali au titre de la phase II...