À la faveur du lancement officiel de la plateforme des jeunes musulmans et patriotes du Mali, l’Imam Mahmoud DICKO a appelé les jeunes à réclamer à l’État la légitimité. Cette sortie de l’ex-président du Haut conseil islamique n’est pas passée inaperçue chez les internautes. La plupart d’entre eux pensent que ce dernier instrumentalise certains jeunes musulmans. Votre Facebookan du jour !

Vrai malien : « Dieu te voit »

Ce Mahmoud Dicko même ! Pendant que les autres cherchent à sortir le pays de l’impasse, lui il cherche à rehausser sa notoriété, à travers son immixtion dans des mouvements. Le Prophète a pardonné à ses pires ennemis qui l’ont chassé de la Mecque quand il a eu le dessus. Toi Mahmoud, pendant que les vrais musulmans prient pour le pays, tu cherches à le détruire, mais Dieu te voit.

TOURE MOHAMED : « Hors sujet à la base »

Dicko donne chaque jour la preuve qu’il est un homme dépourvu de sagesse, et hors sujet à la base. Il se comporte comme s’il ne vit pas au MALI. Est-ce le moment de faire ces genres de meeting ? Mais le Mali et sa jeunesse ne sont pas des idiots. À l’heure actuelle, le vrai Malien doit faire la promotion de la paix, de l’unité, du vivre ensemble et non des pratiques sombres de Dicko.

FATOU TOGO : « Ce n’est pas à l’ÉTAT de changer » 

Je pense que ce changement n’est possible que si les Maliens eux-mêmes changent de comportement d’abord. Car nous avons tous notre rôle à jouer pour le changement dans notre pays. Ce n’est pas à l’ÉTAT de changer. Car l’ÉTAT c’est moi, c’est toi, c’est nous tous, en un mot. Donc, soyons tous ce changement que nous voulons pour le développement du Mali.

Déclin ras bath : « Le droit et le devoir vont de pair » 

La population est le garant de tout Etat si toutefois elle s’assume et se porte responsable vis-à-vis de son État. Mais aujourd’hui dans notre pays, nous constatons que chacun réclame son droit et oublie son devoir. Comprenons que le droit et le devoir vont de pair dans la vie d’une société pour sa garantie alors revenons à la raison et jouons pleinement notre rôle pour notre honneur et pour le développement de notre pays.

José Traoré : « Le dialogue social est très important »

Le Mali ne se construira que si les Maliens acceptent de collaborer ensemble. Le dialogue social est très important et nécessaire dans une nation comme le Mali ; qui actuellement traverse un moment de crise, mais surtout social. Alors, nous appelons tous à se mettre en cause et revoir sa décision si elle est négative. Le Mali avant tout et après tout.

BABA : « C’est fatal » !

Jeune de Bamako, de Gao, de Tombouctou, de Kidal, de Kayes, de Koulikoro, de Ségou, de Sikasso, de Mopti, toi qui te sens laisser pour compte, abandonner au bas de la route, tu n’as pas le droit de te résigner. C’est fatal ! Montre aux dirigeants et à tous ces politiciens perdus dans des déclarations creuses qu’ils ne peuvent hypothéquer ton avenir. Toi et ceux de ta génération, vous êtes la force vitale de ce pays, de par votre nombre. Que les anciens comprennent que désormais vous voulez prendre toute votre place au sein des sphères politiques, militaires, économiques, sociales, culturelles.

Source: info-matin

MaliwebCrise malienneSociété
À la faveur du lancement officiel de la plateforme des jeunes musulmans et patriotes du Mali, l’Imam Mahmoud DICKO a appelé les jeunes à réclamer à l’État la légitimité. Cette sortie de l’ex-président du Haut conseil islamique n’est pas passée inaperçue chez les internautes. La plupart d’entre eux pensent...