Les boucans du Facebook ont été animés par le sujet de la création d’un front dit pour la sauvegarde de la démocratie par Soumi et sa bande. A l’orée des législatives, les gourous de l’opposition viennent de mettre en place cette coalition qui, comme la fameuse de pour l’alternance et du changement, cette coalition a eu sa dose de suggestion et ses critiques entre pros et antis IBK. Voilà votre « Facebookan » du jour. Un front anti IBK, raillé sous les traits de «front des saboteurs de la démocratie», dont la devise serait «nous ferons tout pour faire échouer le pays», le Front pour la sauvegarde de la démocratie, a eu l’honneur des posts ces dernières heures sur le principal réseau social.

Une trentaine de partis politiques, des mouvements politiques, des syndicats, des associations, des leaders d’opinion, des personnalités de toutes obédiences, des citoyens attachés au respect des libertés démocratiques fondamentales, des organisations faîtières des Maliens de l’Extérieur ont mis en place, le samedi 6 octobre 2018, le Front pour la Sauvegarde
A ce rendez-vous historique, qui a réuni tous les opposants au régime d’IBK, deux têtes bien connues ont brillé par leur absence. Il s’agit du Guide du Collectif pour la Défense de la République (CDR), Mohamed Youssouf Bathily alias ‘’Ras Bath’’ et du président d’honneur du parti de l’ADP-Maliba, Aliou Boubacar Diallo. La main tendue du président IBK n’est pas invisible par tous.
En plus des leaders politiques, étaient présents également des responsables de réseau d’associations, la présidente des Amazones de l’URD, des représentants de la diaspora ainsi que le porte-parole des leaders religieux, Bouyé Haïdara et Mahamoud Dicko.
Par ailleurs, certains compagnons de lutte de Soumaïla Cissé ainsi que des membres de l’opposition ont aussi bien brillé par leur absence. Cependant, si dans ce lot certains ont justifié leur absence, pour des raisons plus-ou moins acceptables, d’autres non daigné donner aucun signe de vie, comme pour bouder l’évènement.
En effet, membres du collectif des candidats qui ont protesté contre les résultats du 1er tour, les candidats malheureux, Mountaga Tall du CNID et Mamadou Traoré du parti de l’Union ont justifié leur absence respectivement pour raison de maladie et déplacement sur Ségou.
Front pour la sauvegarde de la Démocratie de Soumaila CISSÉ : «Aliou Diallo refuse d’adhérer à cette URD bis»z-vous du «Front de sauvegarde de la démocratie»?

Abdoulaye Kone : «le FSD s’opposera dans les jours à venir à tout projet de révision de la Constitution»
Le gouvernement malien en difficulté??? Les Nations-Unies somment le gouvernement malien d’appliquer l’intégralité des accords d’Alger, ce dans un délai de 6 mois. Sachant bien que cette application passe impérativement par la révision constitutionnelle, l’opposition et ses alliés prennent le devant et forme le Front de la Sauvegarde de la Démocratie. Un Front qui s’opposera dans les jours à venir à tout projet de révision de la Constitution.
Je signe.

N’diaye Cherif Amadou : «La Constitution doit être révisée»
La constitution malienne mérite d’être révisée, une constitution datant de 92 doit être actualisée. Mais au préalable il faut que le contenu soit publié et apprécié de tous les maliens.

Yacouba Ongoïba
Concernant l’application cet accord, pas d’accusation de l’exécutif mais plutôt le comité international donc l’opposition doit s’en prendre au comité international et non à l’exécutif

Aminata Ouédrago : «Pourquoi Soumi occupe-t-il toujours le bureau du chef de file de l’opposition ?»
Ils veulent se faire remarquer, Soumi doit nous expliquer ce qu’il faisait à l’assemblée il y a une semaine et pourquoi il occupe toujours le bureau du chef de file de l’opposition. Ce comédien se cherche.

Samba Bling Tamega
Il paraît que vous avez bafoué la démocratie?

Baya Mandjou : «Aucune de ces têtes ne porte ce pays dans son cœur»
Huuuummm, le hic est qu’aucune de ces têtes ne porte ce pays dans son cœur, quand l’intérêt personnel domine l’intérêt public, ça devient un véritable casse-tête. Un crapaud au sommet d’un arbre, c’est le bateau à l’aéroport. Comprendra qui pourra.

Abdoulaye Berthe : «Un autre complot contre le peuple»
Un front comme le FDR, qui est un autre complot contre le peuple malien. Un groupement d’éternels insatisfaits, et de profiteurs, de sangsues du peuple. Il est temps d’aller vers une union Nationale contre les ennemis de la République

Moussa N’gate : «Tout leur vision est de savoir comment trouver les moyens de faire main basse sur les bien de l’État»
Écoute quant à ce que je vois, je dirais qu’on est plus pour une liberté soi-disant de la démocratie mais de faire du libertinage démocratique. Alors avant de dire de la liberté démocratique ! Car il y’a plusieurs personnes maintenant dans ce pays qui ne savent pas ce qui est leur droit ou ne l’est pas. Donc, pour quel autre droit encore ? A la liberté démocratique ici maintenant et quant à moi, je peux dire qu’il y’a plusieurs opposants maintenant qui n’ont aucun amour pour ce pays. Tout leur vision est de savoir comment trouver les moyens de faire main basse sur les bien de l’État pour leurs intérêts personnels et non pas pour la cause de ce pays ni de cette nation.

Bakary COULIBALY : «cette déclaration du FSD ne vise qu’ ‘à duper et à exploiter la jeunesse »
Je pense que cette déclaration du FDS ne vise qu’ ‘à duper et à exploiter la jeunesse pour vos intérêts égoïstes électoralistes sinon pourquoi n ‘est pas choisi la main tendue de S.E.I B K, et l» aider à construire le pays et sa jeunesse en faisant venir Les partenaires c ‘est ça que la jeunesse a besoin !

Mariam KONE : « Il faut que ces gens-là aillent à l’essentiel »
Je pense qu’il faut que ces gens-là aillent à l’essentiel. Qu’est quel front n’a pas été créé au Mali ? Au finish rien ! On les a vu ici à la présidentielle Je pense que ces gens-là doivent aller à l’essentiel. Qu’est quel front n’a pas été créé au Mali ? Au finish rien ! On les a vu ici à la présidentielle. A la coalition pour l’alternance, avec les discours de Soumi à RFI annonçant un candidat unique, ils sont partis dispersés. S’ils restent comme ça, ils vont mordre la poussière à la présidentielle.
Dantioko SEYBANE : « Que le Mali se méfie d’une pression de la communauté internationale »
Que les maliens et leur gouvernement se méfient d’une quelconque pression de la communauté internationale sur l’application des accords d’Alger car il y a toujours un piège caché. Lorsqu’on fait du suivisme tout azimut, il faudra également se vendre à tous les prix.
Yacouba ONGOIBA : «Les gens veulent trop critiquer »
Les gens veulent trop critiquer, voyons aussi le côté positif. S’il y a critique seulement, à savoir quelle part quelques choses de positives.

NDIAYE Chérif Amadou : « La constitution malienne mérité d’être révisée »
La constitution malienne mérite d’être révisée, une constitution datant de 92 doit être actualisée.
Mais au préalable il faut que le contenu soit publié et apprécié de tous les maliens.

Sidy DIALLO : « 80% des lycéens sont dehors »
80% des lycéens maliens sont hors classe parce que ton Boua se soucie plus de son #Confort que l’Avenir de ces millions d’enfant. Et vous vouliez que quelqu’un d’autre prenne la #Main d’oppression et de mépris du peuple Tendue Tendez la jusqu’à Kidal…
Bata DIARRA : Son soucis à lui est le pouvoir et non pour le Mali en avant ni pour un Mali Démocratique.

Info-matin

MaliwebSociétéMountaga Tall
Les boucans du Facebook ont été animés par le sujet de la création d’un front dit pour la sauvegarde de la démocratie par Soumi et sa bande. A l’orée des législatives, les gourous de l’opposition viennent de mettre en place cette coalition qui, comme la fameuse de pour l’alternance...