Un jeune homme du nom de Moussa Samake a été tiré par balle par la police en pleine tête hospitalisé le 09 février 2018 et rend l’âme le 10 février 2018 à 5h40. Un médecin sans conscience aurait voulu protéger la police en déclarant mort par un arrêt cardiaque respiratoire.

Source: Bamada.net

MaliwebFaits divers
Un jeune homme du nom de Moussa Samake a été tiré par balle par la police en pleine tête hospitalisé le 09 février 2018 et rend l'âme le 10 février 2018 à 5h40. Un médecin sans conscience aurait voulu protéger la police en déclarant mort par un arrêt cardiaque respiratoire. Source:...