Au cœur du commissariat de police du 9ème Arrondissement de Bamako, trois(3) présumés coupables voleurs d’un troupeau ont été arrêtés. A contrario des autres arrestations, la présente concerne des individus dotés des cartes d’identité militaires, et « couverts » par un haut gradé de l’armée qui nie sa participation à la combine de vol.

Tout est parti d’un constat de vol, signalé en date du 30 décembre 2021, aux environs de 2H du matin, dans le mandé profond, une localité du Mali. À cette date, un troupeau composé d’une trentaine de bœufs a été conduit, de façon frauduleuse, vers Bamako, capitale du Mali, par des inconnus. D’une source sûre, un tel fait était inhabituel, en ce sens que Mandé, une zone forestière, est généralement ravitaillée en matière de bœufs à travers les zones sahéliennes où l’élevage s’effectue de façon intense. La mauvaise nouvelle étant portée à la connaissance du commissariat de police du 9ème Arrondissement, le commissaire principal, Santigui Kamissoko a mis deux de ses éléments sur la piste des truands. En civil, les deux policiers sont parvenus à découvrir les voleurs déguisés en bergers. Les agents leur ont discrètement suivi, eux (voleurs) qui s’acheminaient vers Bamako. De Kourémalé, passant par d’autres localités du pays, les deux policiers ont pu garder l’œil sur les individus en question. Arrivés au poste de contrôle de Sébénicoro, un quartier de la capitale, les policiers ont devancé les présumés voleurs, au nombre de 3 personnes, avant de les faire emmener, vers 3H du matin, dans les locaux du commissariat. Devant les éléments, les 3 incriminés ont révélé que les bœufs appartiennent à un haut gradé de l’armée. Interpellé sur la question, le haut gradé en question a catégoriquement nié la déclaration tenue par les suspectés, disant que les animaux ne lui appartiennent pas. « Le propriétaire cité, c’est-à-dire le haut gradé, n’était pas très loin. Il s’est présenté au commissariat pour nier en bloc la déclaration des 3 individus. Au commissariat, il a proposé à ce que les trois(3) individus lui soient confiés », nous colporte une source.

En clair, l’analyse de cette affaire suscite certaines interrogations : pourquoi lesdits voleurs ont nommément cité le haut gradé, parmi tant d’autres au Mali ? Et pourquoi a-t-il demandé à ce que les trois(3) lui soient confiés ? En tout état de cause, le commissaire de police n’a pas voulu confier les 3 individus au haut gradé dont il est question. Pour alors retrouver les propriétaires des 27 bœufs volés, le commissaire a ouvert une enquête, après avoir mis les animaux dans un lieu sûr. Ainsi, le commissariat a lancé un avis et communiqué aux populations de Mandé, sur demande du procureur du tribunal de grande instance de la commune IV de Bamako. D’une source sûre, il demeure clair que plusieurs présumées victimes dont la plus part vient de « Nougani », une localité située à 5 km de Kourémalé et de Benkadi, dans le cercle de Kankaba, se sont présentées au commissariat, pour dire qu’elles ont perdu leurs animaux. Comme chaque victime devrait apporter la preuve attestant que les animaux lui appartiennent, c’est un certain Fousseyni Camara et Fodé Keita, deux citoyens accompagnés par leur maire, qui ont pu exactement apporter des preuves. Cela étant fait, les trois (3) suspects, en l’occurrence les nommés Baba Souma, Mostra et Founekè, tous munis des cartes d’identités militaires des FAMa, ont été mis à la disposition de la justice. Le haut gradé a, quant à lui, été entendu devant le tribunal de la commune IV.

Mamadou Diarra

Source: LE PAYS

MaliwebFaits divers
Au cœur du commissariat de police du 9ème Arrondissement de Bamako, trois(3) présumés coupables voleurs d’un troupeau ont été arrêtés. A contrario des autres arrestations, la présente concerne des individus dotés des cartes d’identité militaires, et « couverts » par un haut gradé de l’armée qui nie sa participation à la combine...