700 minutions de pistolet mitrailleur ; trois chargeurs et une grenade offensive saisis, c’est la moisson des limiers du commissariat du 6è arrondissement de police en Commune I du District de Bamako. Cet important lot de munitions a été saisi avant-hier mardi 06 novembre 2018 dans un bar au quartier de Doumanzana , en C I.

L’insécurité grandissante est devenue de plus en plus un phénomène inquiétant dans notre pays. Les attaques se font à n’importe quel moment. Les gens sont constamment dépossédés de leurs biens, à la suite d’attaques à main armée perpétrées par des bandits de grand chemin. Le cas de Bamako est très alarmant. Le commissaire du 6ème arrondissement, Tapa Oury Demba Diallo et ses éléments se sont beaucoup engagé pour assainir la zone d’intervention de leur ressort communal en particulier, sinon la commune I de façon générale. A cet effet, avant-hier mardi aux environs de 19 heures, ils viennent d’appréhender un présumé djihadiste. Les faits se sont produits au quartier de Doumanzana quand les éléments du 6ème arrondissement ont été alertés par une personne de bonne foi les informant qu’un individu se trouvait dans un bar du quartier, muni d’un sac à dos. Dès cette information, le commissaire Tapa Oury Demba Diallo et ses éléments se sont dépêchés en équipe vers la zone indiquée. Selon nos sources, à son arrivée, cette équipe de la police a interpellé le suspect qui répond au nom d’Abdoulaye Traoré, né le 16 septembre 1963 à Mopti mais résidant à Niafounké. Il serait le fils de feu Mahalmadane et de Harane Cissé. La police a procédé aux fouilles de son sac qui contenait plus de 700 munitions de pistolet mitrailleur, trois chargeurs et une grenade offensive. Dans le même sac, la police a saisi un registre dans lequel, figuraient les contacts du présumé djihadiste qu’il ravitaillait en munitions et autres armes. En effet, le suspect n’a pas pu nier les faits qui lui sont reprochés par la police. Au moment où nous mettions sous presse, Abdoulaye Traoré se trouvait sous les verrous au commissariat du 6è arrondissement. D’après les premières informations de la Police, le même individu Traoré avait déjà été arrêté par la force Serval, au moment où cette force d’intervention opérait dans le nord du pays, d’où les soupçons de ses liens éventuels avec la galaxie djihadiste au Mali.

En clair, la commune I semble devenir un nid de délinquants. Selon nos informations, en 10 jours, les habitants du quartier de Doumanzana ont comptabilisé 18 attaques. Les braquages et les viols sont monnaie courante dans cette zone. C’est la raison pour quelle, depuis sa mutation au commissariat du 6è arrondissement, le jeune commissaire Tapa Oury Demba Diallo ne fait qu’assainir la commune I, particulièrement sa zone d’intervention. Il n’y a pas de niveau d’insécurité zéro, mais actuellement il serait très difficile pour la police de maintenir la sécurité des populations si celles-ci ne collaborent dans le cadre d’alerte des forces de sécurité. La population a aujourd’hui de plus en de plus de responsabilité dans la collaboration pour le maintien de la sécurité des citoyens et de leurs biens, pour une saine coopération avec les éléments de forces de sécurité. Couvrir un bandit, c’est s’attendre à une bombe à retardement.

SABA BALLO

 

Source: info-matin

MaliwebFaits divers
700 minutions de pistolet mitrailleur ; trois chargeurs et une grenade offensive saisis, c’est la moisson des limiers du commissariat du 6è arrondissement de police en Commune I du District de Bamako. Cet important lot de munitions a été saisi avant-hier mardi 06 novembre 2018 dans un bar au...