En repoussant un braquage dans le cercle de Kéniéba,  région de Kayes, un élément de la Police nationale meurt à Dogofry. Selon des informations relayées par un média à Kéniéba, ladite attaque n’est pas du tout terroriste, mais elle est perpétrée par des bandits armés.

L’insécurité grandissante fait, comme nous avons dénoncé dans nos récentes parutions, d’énormes dégâts du côté humain, matériel et animal dans la région de Kayes et environs, notamment  les cercles de Bafoulabé, Diéma, Kita, Kéniéba,  Yelimané de manière courante.

Une attaque  qui n’est pas terroriste est, selon des sources policières, survenue dans la nuit du samedi au dimanche. Selon nos sources, des éléments de la Police à Dogofry ont repoussé un braquage  ce dimanche 3 juillet 2022 vers 5heures. ‘’Ayant l’information d’un mouvement suspect dans la zone, les policiers s’y sont rendus pour constater. C’est en ce moment qu’il y a eu des échanges de tirs entre les éléments et les braqueurs », a affirmé le commissaire principal de Police de Kéniéba, M. Anacoundia Napo, contacté par Kéniébamedia qui a également déploré la perte d’un élément.

Selon la même source, les bandits, lourdement armés, étaient au nombre de 6 sur trois motos. Ils ont emporté l’arme et les paires de chaussures du défunt. La victime serait un sergent de la  promotion 2015.

Nous rappelons qu’en début juin dernier, un échangeur d’or a également perdu la vie dans un acte de braquage à Tabakoto, à une quinzaine de kilomètres de Kéniéba. Aussi, l’un des véhicules de la société Africa GREENTEC.sarl et un car de transport ont, en début de semaine à Dalibera, un village situé sur l’axe Sandaré-Diéma, été la cible d’une attaque. Selon l’une des victimes, l’attaque a été perpétrée par 3 hommes armés non identifiés qui ont dépouillé les occupants de tous leurs biens et tiré sur le véhicule.

Selon des sources à Bafoulabé, le véhicule en cours de recherche a été retiré par force à l’équipe chargée de l’électrification rurale de l’axe ouest de Bafoulabé. Après Madalaya, les ravisseurs se sont dirigés vers Bafoulabé. Des investigations doivent être focalisées sur l’axe Bafoulabé-Kayes à partir du village indiqué.

A Toukoto dans le cercle de Kita, des malfrats s’apprêtaient à braquer de paisibles forains. Ils avaient ligoté 2 personnes quand  M. Niakaté, venu au mauvais endroit et au mauvais moment, a perdu la vie. À Diéma, des bandits armés ont braqué des chauffeurs de citerne. Ils ont enlevé tous les matériels des chauffeurs et brûlé les citernes sur-le-champ. On déplore d’autres cas à Kita. En revanche, des populations de Kayes et environs clament à cor et à cri la mise en place des postes de sécurité sur l’axe Sébabougou-Diéma pour minimiser davantage le banditisme qui prend de plus en plus de l’ampleur

Lassana SOW 

Source: LE COMBAT

MaliwebFaits divers
  En repoussant un braquage dans le cercle de Kéniéba,  région de Kayes, un élément de la Police nationale meurt à Dogofry. Selon des informations relayées par un média à Kéniéba, ladite attaque n’est pas du tout terroriste, mais elle est perpétrée par des bandits armés. L’insécurité grandissante fait, comme nous avons dénoncé dans...