Le 08 mai dernier, un groupe d’inspecteurs à l’Inspection de la Santé est venu déposer plainte contre X pour exercice illégal de la médecine, usurpation de titre  auprès du contrôleur général de police, Cheybane Touré, commissaire du 6è arrondissement.

Au même moment, un des tenants de la clinique de Korofina nord est venu se plaindre contre un voisin qui aurait arraché par imprudence, le panneau publicitaire de leur clinique. Ce plaignant a conduit les agents de police et les inspecteurs à ladite clinique.

Il y avait divers outils généralement utilisés par les hommes de santé et une demi-dizaine de travailleurs. Sommés de justifier leur qualité et de montrer leur agrément, ils n’ont pas pu le faire.

Ils sont alors interpellés au commissariat pour les besoins de l’enquête. A la vérification, ce sont en majorité des Ivoiriens et des Ghanéens, plus des Maliens qui n’ont ni diplôme en médecine  ni agrément pour exercer. Leur interrogatoire a aussi permis à l’inspecteur de police Moussa Diarra, chef de la Brigade de recherches en charge de l’enquête de découvrir qu’ils tiennent une autre  clinique à Kalabancoro qui sera également fermée et ses travailleurs interpellés.

 

Denis Théra

MaliwebFaits divers
Le 08 mai dernier, un groupe d’inspecteurs à l’Inspection de la Santé est venu déposer plainte contre X pour exercice illégal de la médecine, usurpation de titre  auprès du contrôleur général de police, Cheybane Touré, commissaire du 6è arrondissement. Au même moment, un des tenants de la clinique de Korofina...