Boubacar Diarra 42 ans, domicilié à Magnambougou en Commune VI du district de Bamako n’avait pas dit à sa première épouse Koumba Sanogo qu’il avait pris une seconde épouse. Quand elle l’a appris puis vérifié, elle s’est armée d’un couteau le vendredi 8 janvier dernier et a tenté de le poignarder. Il réussit à lui échapper. Restée toujours furieuse, Sarata Coulibaly, l’épouse du grand-frère de son mari a été mal inspirée de lui demander les raisons de sa colère. Pour toute réponse, Koumba se saisit de la tasse remplie d’eau bouillante et la déverse sur elle et son bébé de neuf mois.

bagarre violence fille femme

Boubacar Diarra  s’est remarié religieusement le 31 décembre dernier.  Il n’a pas eu le courage  d’en informer Koumba Sanogo, sa première épouse, vendeuse de friperie à Raïlda, mariée   sous le régime de la polygamie, il ya deux ans. De son côté, celle-ci  racontait  à qui  veut l’entendre  qu’elle tuerait son mari  s’il prenait  une seconde épouse.

Et quand elle a appris avec les femmes du quartier  que Boubacar s’est remarié, elle a mené  ses propres enquêtes pour connaître  le nom et le numéro  de téléphone  de sa coépouse. Elle sera d’avantage convaincue  quand celle-ci a téléphoné la nuit du jeudi 7 janvier à son mari  en sa présence. Koumba n’a pas fermé l’œil de la nuit, traitant Boubacar de tous les noms d’oiseau.

Ce dernier n’a pas dit mot. Le lendemain matin, la colère de son épouse s’est amplifiée. Elle se saisit d’un couteau et tente de le poignarder,  mais il lui échappe. Elle était encore tendue  quand Sarata Coulibaly, l’épouse du grand-frère de son mari, portant son bébé de  neuf mois  au dos vint lui demander  ce qui se passe. Koumba pense  qu’elle  se moque  d’elle  car, elle est de mèche avec son mari.

Pour toute réponse, elle se saisit de la tasse d’eau bouillante  sur le gaz de celle-ci  pour la déverser  sur elle et son  bébé. Sérieusement  brûlés,  Sarata et son bébé  sont évacués  au centre de  santé  de référence  de Sogoniko  pour recevoir des soins. En réplique, Boubacar  renvoie  Koumba  chez ses parents,  ce qui a mis  en colère les parents  de Sarata  qui ont estimé  qu’il devrait la corriger. Ils ont déposé  plainte contre Koumba  à la Brigade territoriale  de gendarmerie  de Faladjè. Parallèlement, des négociations  sont en cours pour arrêter la machine judicaire  et résoudre le problème  à l’amiable.

 

Mali-web.orgFaits divers
Boubacar Diarra 42 ans, domicilié à Magnambougou en Commune VI du district de Bamako n’avait pas dit à sa première épouse Koumba Sanogo qu’il avait pris une seconde épouse. Quand elle l’a appris puis vérifié, elle s’est armée d’un couteau le vendredi 8 janvier dernier et a tenté de...