Après la disparition de 33 pistolets mitrailleurs au magasin d’armement du Commissariat de police de Mopti, la direction générale de la police nationale,  de commun accord avec le département de tutelle,  a décidé d’ouvrir une enquête  judiciaire pour faire toute la lumière sur cette affaire et traquer le ou les auteurs.

 

Le Directeur régional de la police de Mopti et le Commissaire ont déjà été entendus par la Brigade d’investigation judiciaire (BIJ). Quant au principal suspect, le magasinier, il est rentré dans la clandestinité. Il a été aperçu pour la dernière fois vers Kona.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

MaliwebFaits divers
Après la disparition de 33 pistolets mitrailleurs au magasin d’armement du Commissariat de police de Mopti, la direction générale de la police nationale,  de commun accord avec le département de tutelle,  a décidé d’ouvrir une enquête  judiciaire pour faire toute la lumière sur cette affaire et traquer le ou...