L’armée annonce que le samedi 12 octobre dernier, un caporal, chef de poste adjoint à la Direction du matériel, des hydrocarbures et du transport des Armées (DMHTA), a tenté de voler des armes. Mais grâce à la vigilance des autres hommes de garde, ce coup a pu être déjoué. « L’intéressé avait pu enlever 95 PM de type ZASTAVA et 8 FSA pour les placer dans son véhicule juste avant qu’il ne soit découvert », rapporte la même source qui ajoute que malheureusement, le voleur a pu s’enfuir, laissant sur place son véhicule avec les armes au nombre de 103. Les enquêtes sont en cours.

D’autres sources révèlent que le même homme avait déjà dérobé plus de 400 PM, 15 mortiers, 10 LRAC. C’est lorsqu’il a tenté de renouveler l’opération de vol d’armes qu’il a été démasqué.
L’armée ne précise pas la localité où les faits se sont déroulés. Mais d’après certaines sources c’est à Mopti que la tentative aurait été déjouée. C’est là-bas aussi qu’un vol d’armes aurait été perpétré au niveau du commissariat de police. Ces informations constituent une source d’inquiétude pour les citoyens. Il ne reste qu’à espérer que l’armée prendra des dispositions pour mettre son matériel en lieu sûr, hors de portée des malandrins porteurs d’uniforme. Aussi, le vol d’armes en temps de guerre doit être puni avec la dernière rigueur. Il s’agit d’une trahison et d’un crime sans nom.

M. S.

Source: L’Essor- Mali

MaliwebFaits divers
L’armée annonce que le samedi 12 octobre dernier, un caporal, chef de poste adjoint à la Direction du matériel, des hydrocarbures et du transport des Armées (DMHTA), a tenté de voler des armes. Mais grâce à la vigilance des autres hommes de garde, ce coup a pu être déjoué....