« Si ton époux meurt sans avoir établi un testament, c’est inquiétant. La première difficulté sera de trouver un abri ». C’est avec ces termes qu’une veuve s’est exprimée sous anonymat à Kayes. Juste après le décès de son mari, elle a été remerciée du domicile conjugal avec ses enfants. 20 ans après les faits, elle nous livre son témoignage.

 

Source: studiotamani

MaliwebSociété
« Si ton époux meurt sans avoir établi un testament, c'est inquiétant. La première difficulté sera de trouver un abri ». C'est avec ces termes qu’une veuve s'est exprimée sous anonymat à Kayes. Juste après le décès de son mari, elle a été remerciée du domicile conjugal avec ses...