Celui qui était la bête noire des propriétaires d’engins à deux roues  Mahamadou Kouma alias « Maha » est désormais entre les mailles de la justice. Il est entrain de médité sur son sort   à la maison d’arrêt de Bamako. La nouvelle a été accueillie avec un ouf de soulagement par la population. Le simple nom de ce malfrat semait la panique dans les quartiers.

Le bandit de grand chemin a été appréhendé  suite à une série de plaintes. Alors qu’il s’apprêtait à fêter en grande pompe  le nouvel an, le 31/01/2019 à 6heures, il reçoit une visite surprise des forces de police.   Cette descente musclée du commissaire de police du 15 eme arrondissement Abdoulaye Djire et ses hommes a été menée en coordination avec les éléments de la Brigade Spéciale  d’Intervention (BSI). Le bandit et son état major n’avaient aucune chance d’échapper   à cette interpellation. Rappelons que le  sieur Mahamadou Kouma Alias Mah  est né en 1971 à Baraoueli de feu Tidiani et de Fanta Diallo, l’homme qui n’a pas de profession s’est donné comme boulot le vol des engins à deux roues .Il a été mis aux arrêts en compagnie de Alou Diallo  alias Bagnini âgé de 60 ans  né à Ouelessebougou. Le vieil homme était un receleur patenté, mais pour masquer sa sale besogne, il se faisait passer pour un employé de commerce. Le monde a vraiment changé, si c’est ce  monsieur qui est prêt de sa tombe qui au lieu de conseiller  les jeunes pour qu’ils arrêtent certaines actions qui n’honorent pas la jeunesse fait pire ce que le monde tourne à l’envers.

Les deux malfrats ont été mis aux arrêts, suite à plusieurs plaintes.

Le premier   Mahamadou Kouma alias Maha  est accusé d’être l’auteur de l’enlèvement de plusieurs engins à deux roues de type Djakarta dans les secteurs de la commune IV  devant la Pâtisserie « Mouye » et en commune V au niveau de la pâtisserie « Mouye » de Baco-Djicoroni et en commune VI dans les quartiers  de Yirimadio et Missabougou. Le second Alou Diallo un receleur endurcit   se contente d’écouler la marchandise  avec un mécanisme digne des films de James Bond. Mais bon comme chaque chose à son temps, le temps mettra chaque chose à sa place, le sieur Maha a oublié que le commissaire du 15 eme arrondissement Abdoulaye Djire est un  tigre qui bondit sur les malfrats les plus coriaces sans crier   gars. Le flic en chef ne fait rien au hasard, il n’agit que sur la base de renseignements fiables. Quand les deux   complices ont compris  qu’ils étaient sur le territoire du fauve, c’était déjà trop tard.  Mah est aussi poursuivi pour trouble à l’ordre public

Faut-il le rappeler l’enfant terrible Maha  a à son palmarès  plusieurs cas de vols, il a été  interpellé le 11mars 2017 à Yirimadio alors qu’il s’apprêtait à rejoindre Ségou   pour l’enlèvement d’une moto Djakarta dans un camp militaire   de la place. Le même jour, les militaires ont débarqué à son domicile emportant tout son matériel. Le voleur professionnel a voulu nier les faits, mais il a oublié un détail le monde se modernise. Au moment  de son forfait les cameras de surveillance ont filmé les images. Ne sachant que faire comme Chuck Norris dans Delta Force, il a voulu prendre la clef des champs en utilisant une autre moto Djakarta,   oubliant  que cette fois, il a faire aux treillis.

Pour mémoire Maha est à l’origine du parking fictif devant, le stade du 26 mars lors d’un Match de la CAF. Cette opération lui avait permis de dérober plusieurs Motos. Après, cette opération spectaculaire, il a été mis aux arrêts par les limiers du   11 eme arrondissement sur instruction du contrôleur général de police Madame Sacko Ami Kane. A, l’époque, il a été déféré devant le parquet de la commune V

La dernière saga    de Mahamadou Kouma dit Maha et son receleur notre faux employé de commerce Alou Diallo Alias Bagnini  risque de marquer la fin, car le 15 eme arrondissement du district de Bamako suivant la procédure N0021/15eme  du 04 février 2019   a mis aux arrêts les deux malfrats. Ils seront présentés devant le procureur de la république prés le tribunal de grande instance  de la commune V pour répondre de leurs actes.

Oumou Cisse 

Le Triomphe

MaliwebFaits diversSociété
Celui qui était la bête noire des propriétaires d’engins à deux roues  Mahamadou Kouma alias « Maha » est désormais entre les mailles de la justice. Il est entrain de médité sur son sort   à la maison d’arrêt de Bamako. La nouvelle a été accueillie avec un ouf de soulagement par...