En marge du 27ème sommet Afrique-France, le Comité d’organisation a procédé hier au lancement d’un forum de la jeunesse. Il siégera sur les problématiques de l’heure : emplois et entreprenariat jeune. Les recommandations du forum seront soumises aux chefs d’Etats.

sommet-francophonie-afrique-logo

La cérémonie d’ouverture était présidée par le Premier ministre, Modibo Keita. Il avait à ses côtés le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta et plusieurs  membres du gouvernement. C’était ce mercredi 11 janvier 2017 au Palais de la culture. Durant trois jours, les participants se pencheront sur la thématique : «Jeunesse et entreprenariat ».

Le Premier ministre Modibo Keita dira que : «  ce rendez-vous est un symbole d’espoir. La jeunesse est porteuse d’espoir ». Il a poursuivi pour  évoquer que de nombreuses actes de  violences menacent le développement de notre entreprenariat et a invité la jeunesse d’être des artisans de la paix, gage d’un développement durable.

Le maire de la Commune V, M. Ouattara  a réitéré son soutien aux activités de ce forum et a invité la jeunesse à nourrir un partenariat gagnant-gagnant.

Le président du Comité d’organisation du Sommet Afrique-France (Cnosaf), Abdoullah Coulibaly, dira que le comité est fortement engagé pour la réussite de ce forum test. Il a remercié les participants et les a invités  à s’engager pleinement pour la réussite de ces échanges.

Mohamed Salia Touré, président de la CNJ, a invité les partenaires de l’Afrique à plus de respect et de  considération.  Pour ce faire, il a invité  les chefs d’Etat africains à soutenir la jeunesse africaine pour un développement durable.  « Les dirigeants politiques ne peuvent plus séquestrer l’avenir de la jeunesse encore, car ils ne visent que leur intérêt. Ils doivent engager une réflexion,  consulter les jeunes pour une construction commune afin d’éradiquer le chômage », a-t-il déclaré. Et d’ajouter que la jeunesse n’attend plus de promesse, mais que des actes concrets, a martelé M. Touré.  « Cette jeunesse est intelligente, elle est  capable de développer notre continent. La jeunesse africaine ne veut plus de terrorisme, mais que de la paix et la cohésion sociale», a indiqué le président de la CNJ. Il a invité à la promotion de l’entreprenariat jeune en Afrique.

L’Ambassadrice de la France, Mme  Evelyne Decorps a invité les chefs d’Etats africains à soutenir la jeunesse.

Amadou Koïta, ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, a révélé que quatorze ministres de la Jeunesse prendront part à la cérémonie d’ouverture du 27è sommet Afrique-France que notre pays s’apprête à vivre ce vendredi.

Adama Diabaté

Stagiaire

 

La rédaction

DibloSociété
En marge du 27ème sommet Afrique-France, le Comité d’organisation a procédé hier au lancement d’un forum de la jeunesse. Il siégera sur les problématiques de l’heure : emplois et entreprenariat jeune. Les recommandations du forum seront soumises aux chefs d’Etats. La cérémonie d’ouverture était présidée par le Premier ministre, Modibo Keita....