Les travailleurs du cercle de Macina, à travers la Coordination des Travailleurs de Macina, ont, à partir du mercredi 13 décembre 2017, observé une grève de 72 heures. Le but est d’obtenir une prime de zone et l’implantation des banques dans le cercle. Cette grève a paralysé toute l’administration du cercle de Macina, nous apprend-on.

Joint par téléphone, M. Sikinè Soumounou, secrétaire à l’organisation de la coordination des travailleurs de Macina dit que la grève fait suite à une négligence du gouverneur de Ségou et des autorités maliennes face aux deux doléances de l’ensemble des travailleurs du cercle, à savoir : les primes de zone et le retour des banques à Macina.

Il confie que la coordination a adressé une première correspondance, datant du 7 mars 2017, au préfet de Macina. Ce dernier l’aurait expédié au gouverneur de Ségou. Une deuxième correspondance a été, cette fois –ci, envoyée au gouverneur. Mais rien.

Face au silence du gouverneur, la coordination a décidé d’utiliser les grands moyens. Un premier préavis de grève de 48 heures a été adressé à l’inspection de travail de Ségou ; cela pour les 23 et 24 novembre 2017.

Suite à des conciliabules, la coordination a décidé de sursoir à cette grève. Par la suite, un second préavis de 72 heures a été déposé sur la table du gouverneur de Ségou. Ce dernier n’en a pas fait un sujet à l’ordre du jour. Pire, apprend t-on, le gouverneur n’a pas daigné rencontrer la coordination.

C’est alors que tous les travailleurs de Macina ont décidé la grève de 72 heures pour les 13, 14 et 15 décembre 2017, nous a indiqué M. Soumounou.

Il ajoute que dans toutes les correspondances adressées aux autorités, la coordination a précisé son souhait de voir le cercle de Macina avec plus d’attention, car elle est considérée comme une zone rouge, par conséquent les travailleurs qui y servent doivent bénéficier de la prime de risque ou de zone. Aussi, insiste M. Soumounou, les établissements bancaires et la plus part des ONG ont quitté Macina, à cause de l’insécurité résiduelle. Il précise qu’après les 72 heures de grève, d’autres actions rigoureuses seront envisagées, afin d’amener nos autorités à accorder les primes de zone aux travailleurs du cercle de Macina.

Il faut noter que la coordination est dirigée par M. Wally Diawara, enseignant de son état.

A suivre….

Bandiougou BOUARE

Par Delta News

MaliwebSociété
Les travailleurs du cercle de Macina, à travers la Coordination des Travailleurs de Macina, ont, à partir du mercredi 13 décembre 2017, observé une grève de 72 heures. Le but est d’obtenir une prime de zone et l’implantation des banques dans le cercle. Cette grève a paralysé toute l’administration...