Le conseiller aux affaires économiques et financières du gouverneur de la Région de Gao, Alhader Amadou Bella a présidé, jeudi dernier dans la salle de conférence du gouvernorat de Gao, les travaux de l’atelier de clôture du projet « Relance de l’économie locale et appui aux collectivités dans le Nord du Mali » (Relac II). Le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation était représenté à ces travaux par le point focal du RELAC II, Moussa Bilane Maïga, le coordinateur du projet RELAC II, était aussi représenté par le responsable administratif et financier, Djibril N’Diaye, et le chef du bureau Relac II Gao, Abdoulaye Konota.


L’objectif du projet Relac II qui a duré 36 mois était de poursuivre la stabilisation des zones post crise à travers la relance de l’économie locale et l’amélioration des services rendus par les collectivités. Le projet Relac II est financé par le Fonds fiduciaire d’urgence (FFU) pour l’Afrique de l’Union européenne (UE) et mis en œuvre depuis le 29 septembre 2016 par l’Agence luxembourgeoise pour la coopération au développement (Lux-Dev). Il est intervenu dans 30 communes des Régions de Gao, Tombouctou, Ménaka et Taoudénit. Il est arrivé à terme le 28 septembre 2019.

Abdoulaye Konota a précisé que le projet Relac II a réalisé 47 microprojets économiques dans les Régions de Gao (42) et Ménaka (5) pour un coût total de 827.328.627 de Fcfa. En effet, ces microprojets ont concerné les secteurs d’activités de l’agriculture (32), de l’élevage (8), de la pêche et de l’artisanat (3). Outre les appuis matériels et les aménagements, les porteurs des microprojets ont bénéficié d’un accompagnement à travers les services techniques de l’Etat et l’ONG partenaire AGIDE, a ajouté M. Konota.
Djibril N’Diaye a déclaré que le projet Relac II qui a démarré en septembre 2016, a été exécuté dans les temps prévus. « Nous pouvons dire que sur un budget de 10 millions d’euros, soit 655 millions Fcfa, nous avons exécuté à 98 % à la date du 30 septembre 2019 l’ensemble des fonds. Le reliquat restant sera utilisé sur la période qui a été accordée. Nous sommes sûrs d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés grâce à toutes les stratégies mises en place avec le concours de tous les acteurs », a soutenu le responsable administratif et financier du projet Relac. Il a félicité tous ceux qui ont contribué pour la réussite du projet. Le point focal du projet Moussa Bilane Maïga a félicité l’équipe. Il a assuré que c’est l’un des projets qui, malgré la situation sécuritaire, a pu atteindre les objectifs qu’il s’est fixés.
Ce projet qui a été exécuté en deux phases est devenu ainsi l’un des premiers acteurs à soutenir le gouvernement dans ses efforts à atténuer les impacts de la crise de 2012 sur la vie et les moyens d’existence des collectivités.
Avant de tenir l’atelier de clôture, les participants ont visité quelques réalisations du projet RELAC II dans la ville de Gao et dans la Commune Sony Ali Ber. Il s’agit de la laiterie de l’association « Naney » de Berrah (Commune de Sony Ali Ber), le jardin maraîcher du comité des jeunes d’Aljanabandja ainsi que trois étangs, un moulin et une pinasse de l’association « Wafakay Konda » du 8è quartier de Gao.

Abdourhamane TOURÉ
AMAP-Gao

Source: L’Essor-Mali

MaliwebSociété
Le conseiller aux affaires économiques et financières du gouverneur de la Région de Gao, Alhader Amadou Bella a présidé, jeudi dernier dans la salle de conférence du gouvernorat de Gao, les travaux de l’atelier de clôture du projet « Relance de l’économie locale et appui aux collectivités dans le...