Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général Salif Traoré, a remis, hier, 8 jets ski et 2 bateaux combinés à la brigade fluviale de Bamako. D’un coût d’environ 300 millions de FCFA, entièrement financés sur le budget national, ces matériels renforceront les capacités opérationnelles de cette brigade. La  cérémonie de remise a mobilisé la hiérarchie de la gendarmerie nationale : le général Satigui dit Moro Sidibé, directeur national de la gendarmerie, le commandant de la légion  de gendarmerie de Bamako, le colonel Lassana Keïta et l’inspecteur en chef de la gendarmerie nationale, le colonel major Oumar Sidi Touré. Le commandant de la brigade fluviale de Bamako, le major Chaka Dembélé, était également présent.

D’une nécessité avérée, l’acquisition de ces moyens s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Loi de Programmation relative à la sécurité intérieure (LPSI).

Ils vont «rendre la brigade véritablement opérationnelle puisqu’à l’état actuel, celle-ci  a un rayon d’action extrêmement large», a soutenu le ministre Salif Traoré, juste après avoir fait un essai dans un bateau sur le fleuve Niger. Il avait également remis la clé d’un jet Ski au colonel major Oumar Sidi Touré, inspecteur en chef de la gendarmerie nationale. Par ailleurs, le patron du département en charge de la Sécurité a révélé qu’il est prévu de multiplier les brigades. En attendant, a-t-il indiqué, il a été choisi de rendre opérationnelle cette brigade compte tenu du fait qu’elle est seule à Bamako et qu’elle intervient jusque dans le Mandé.

«D’autres équipements sont en route», a promis le ministre, avant d’ajouter que  des travaux sont prévus pour que ces matériels soient conservés dans les meilleures conditions. Enfin, le général de division Salif Traoré a rassuré que les agents de la brigade bénéficieront d’une formation technique sur ces moyens fluviaux.

Bembablin DOUMBIA

L’ESSOR

MaliwebSociété
Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général Salif Traoré, a remis, hier, 8 jets ski et 2 bateaux combinés à la brigade fluviale de Bamako. D’un coût d’environ 300 millions de FCFA, entièrement financés sur le budget national, ces matériels renforceront les capacités opérationnelles...