Le Mali célèbre ce dimanche son 59ème anniversaire de son accession à l’indépendance. Dans une adresse à la nation, le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) est revenu sur les récentes manifestations dans plusieurs régions du pays pour dénoncer l’état des routes où leur inexistence. Des demandes « légitimes », selon le chef de l’Etat.

« La demande de bonnes routes est légitime tout comme l’est le souci d’une meilleure gouvernance de nos ressources afin que chaque centime aille au précieux chantier du développement national », a d’abord affirmé le président malien. Réagissant pour la première fois aux dernières manifestations à Kayes, Kati, Bougouni, Gao, Tombouctou et Menaka contre le mauvais état des axes routiers.

« Pour autant, a ensuite ajouté IBK, le recours à la violence comme moyen de revendication de droits, que l’Etat est le premier à reconnaitre, ne saurait prospérer sans mettre en péril le contrat social. »

Dans le pays, la fête de l’indépendance intervient dans un contexte tendu. Cette semaine, deux enfants ont été tués à Tombouctou et d’autres personnes blessées suite à des tensions intercommunautaires. A Niono, à environ 300km de Bamako, une manifestation contre le commissariat de police a aussi fait deux morts dont le commissaire principal.

« La violence qui tend à devenir un moyen de revendiquer ne peut être tolérée », a insisté le président IBK. Avant d’affirmer: «…le seuil de l’intolérable est en train d’être franchi et si nous n’y prenons garde, ce sont les fondements même de notre société qui s’en trouveront ébranlés. »

Pour répondre aux aspirations des populations locales, Ibrahim Boubacar Keïta compte organiser « des conférences de développement dans chaque région du Mali. » Elles verront la participation des acteurs locaux et de la diaspora et favoriser « l’approfondissement de la décentralisation, au cœur de la nouvelle architecture institutionnelle du pays. »

Mikado FM

Mikado

MaliwebSociété
Le Mali célèbre ce dimanche son 59ème anniversaire de son accession à l’indépendance. Dans une adresse à la nation, le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) est revenu sur les récentes manifestations dans plusieurs régions du pays pour dénoncer l’état des routes où leur inexistence. Des demandes « légitimes »,...