La salle de Conférence du Centre Régional  de l’ICRISAT pour l’Afrique de l’Ouest, size à Samanko (Bamako)  abrite le lancement d’un nouveau projet dénommé, « APSAN-Mali » ce mercredi 12 fervier 2020 . Ce  projet a but d’améliorer  la Productivité des Cultures et la Résilience au Climat pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle au Mali du 11 au 12 FEVRIER. Pour de l‘évènement  , le lancement a réuni quatre-vingt(80) acteurs clés venant  du Mali et de la sous région, dans différent  domaines majeurs dont la recherche, la vulgarisation, la production de semences, des partenaires au développement, des transformateurs et des fournisseurs d’intrants agricoles.

Financé par l’Union Européenne d’une durée de 5 ans, ce projet vise spécifiquement à augmenter durablement  la productivité agricole face à la croissance  démographique et au changement Climatique. Il vise également à faciliter les échanges de matériels génétiques et de données à l’échelle régionale et à renforcer durablement les équipes de recherche en sélection de culture au Mali.

Ce Projet est mis  en œuvre par l’Institut International  de Recherche sur les Cultures des Zones Tropicales Semi-arides (ICRISAT) en partenariat avec l’Institut d’Economie Rurale (IER). Il entre dans le cadre de l’initiative « Développer une innovation intelligente grâce à la recherche en agriculture (DeSIRA) » de l’Union Européenne et vise à contribuer à l’accroissement durable de la productivité des Cultures, des revenues des agriculteurs ainsi que leur sécurité alimentaire et nutritionnelle dans un contexte de changement climatique et de pression démographique.

Selon Dr.  Ramadjita Tabo, Directeur Régional, ICRISAT-Afrique de l’Ouest et du Centre , le Projet APSAN-Mali  est le résultat d’un long processus de partenariat, entre l’ICRISAT, l’IER, et de nombreux acteurs clés de la recherche agricole pour le développement au Mali et au plan régional par le biais du CORAF, soutenu par l’Union Européenne au Mali.

Selon lui, le Projet APSAN-Mali offre une opportunité au  Mali non seulement par la modernisation des Programmes de sélection des variétés de différentes cultures et le renforcement des systèmes semenciers mais aussi  par un transfert de technologies et de bonnes pratiques. C’est pourquoi,  il vise la résilience des populations. A terme, il permettra d’améliorer l’accès des agriculteurs aux variétés à haut rendement pour l’alimentation et la nutrition des  ménages et pour le marché.

Conscient des dangers qui guettent l’agriculture en Afrique en général et au Mali en particulier, l’ICRISAT et L’IER ont conjugué leurs efforts pour la conception  de ce projet APSAN-Mali bénéficiant de la subvention de la délégation Européenne au Mali. » Ce projet nous permettra de continuer à l’amélioration de la productivité des céréales » …déclare  Dr. Abdoulaye Amadoun, Directeur General de L’IER.  L’occasion était bonne pour lui d’exprimer toute sa reconnaissance envers l’ICRISAT d’avoir accepté de travailler avec l’IER pour le bonheur de la population malienne.

De son coté,  OLIVIER, représentant de l’Union Européenne, le projet  s’est engagé à améliorer  les pratiques au niveau des jets alimentaires.  « On ne produit pas uniquement pour faire du business  mais on produit aussi pour que la santé des gens s’améliore », déclare-t-il. Ce projet permet aussi de renforcer la capacité des recherches des différentes Institutions en particulier, l’IER et l’ICRISAT à travers la formation des cadres, ajoute-t-il. Par ailleurs le Projet  s’étend jusqu’à 2024 cible 10 000 bénéficiaires directs, principalement des petits exploitants agricoles ( hommes, femmes et jeunes)

impliqués dans la culture du sorgho, du mil, de l’arachide et du niébé au Mali dans les régions de Sikasso, Koulikoro, Kayes et Ségou.

Quant à Dr. Seydou KEITA, Conseiller Technique et représentant du Ministre de l’Agriculture : « Le programme de ces travaux de deux jours, est très essentiel pour notre pays, car la sécurité alimentaire et nutritionnelle et la réduction de la pauvreté constituent un thème central de la mise en œuvre de la politique de notre gouvernement ».

Ensuite, il rassure les partenaires  que le gouvernement du Mali sera à leur coté pour les appuyer dans le cadre du développement d’une agriculture durable pour l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, vers un accroissement des revenus des paysans … Pour clore, il invite  toutes les parties prenantes à travailler ensemble dans un climat de paix, de confiance, d’entente et de respect mutuels. Sur ce, il déclare lancer les activités du dit projet.

Ousmane Fofana

Mali24

MaliwebSociété
La salle de Conférence du Centre Régional  de l’ICRISAT pour l’Afrique de l’Ouest, size à Samanko (Bamako)  abrite le lancement d’un nouveau projet dénommé, « APSAN-Mali » ce mercredi 12 fervier 2020 . Ce  projet a but d’améliorer  la Productivité des Cultures et la Résilience au Climat pour la Sécurité Alimentaire et...