Le lundi 15 février 2021, dans l’après-midi, une partie du bâtiment de la Commission Électorale Nationale Indépendante  »CENI » a pris feu, mais sans pour autant causer de gros dégâts. Dans l’opinion nationale, on s’interroge sur les causes réelles de cet incendie quelques jours après la dissolution de l’institution électorale.

 

Cet incendie qui survient quelques jours après le décret de dissolution de la CENI, suscite des interrogations, même si les dégâts sont moins importants. En tout cas, au sein de l’opinion, les interrogations sont multiples. L’incendie a-t-il une origine criminelle ? Est-il lié à la dissolution de la CENI ? Des dirigeants de la CENI sortante veulent-ils se débarrasser des dossiers compromettants ? Des enquêtes seraient en cours pour situer les responsabilités.

Mais les premières constatations indiquent que l’incendie serait causé  par un court-circuit, qui est partie d’en haut d’un étage avant de se propager jusqu’en bas. Selon les témoins présents sur les lieux, l’incendie n’a pas été vite aperçu par le personnel, car le bâtiment était presque vide. Une fois remarquée, les vigiles qui ont en charge la protection et la sécurité de la Ceni ont immédiatement fait appel à la protection civile et ont eux même cherché un moyen pour contenir les flammes et empêcher que cela ne s’empire. Une fois la protection civile sur place, ils ont mis en pratique leur savoir faire et éteindre rapidement le feu.

Selon les mêmes témoins, aucune perte en vie humaine, pas de blessé aussi, seulement quelques dégâts matériaux ont été enregistrés.

Source: Nordsudjournal

MaliwebSociété
Le lundi 15 février 2021, dans l’après-midi, une partie du bâtiment de la Commission Électorale Nationale Indépendante  »CENI » a pris feu, mais sans pour autant causer de gros dégâts. Dans l’opinion nationale, on s’interroge sur les causes réelles de cet incendie quelques jours après la dissolution de l’institution électorale.   Cet...