En plus de la crise sécuritaire, de l’instabilité sociopolitique ainsi que de la crise sanitaire liée à la pandémie de covid-19, le Mali subit de plein fouet les effets des pluies torrentielles. Une situation qui occasionne des déplacements internes de populations sinistrées et augmente le besoin humanitaire dans ces zones.

 

L’organisation humanitaire des Nations Unies indique que 112 456 personnes sont à risque d’inondations au Mali en 2020. 34 % de ces personnes habitent dans les régions de Gao et Mopti. La même source précise que dans la seule région de Gao, les personnes à risque s’élèvent à 20 000 et dans la région de Mopti à 17 800 personnes. Ocha Mali précise que durant la période en revue, la région de Mopti a enregistré 1 373 ménages sinistrés et 7 648 personnes sinistrées. En raison des fortes précipitations de la période indiquée, au total 76 tentes ménages et de collectes ont été effondrées. Cette situation a entraîné le déplacement interne de 5 406 personnes sinistrées.

Journal du Mali

MaliwebEnvironnementSociété
En plus de la crise sécuritaire, de l’instabilité sociopolitique ainsi que de la crise sanitaire liée à la pandémie de covid-19, le Mali subit de plein fouet les effets des pluies torrentielles. Une situation qui occasionne des déplacements internes de populations sinistrées et augmente le besoin humanitaire dans ces...