Ils sont 69 à partir à la retraite à l’Institut national de prévoyance sociale (INPS). Pour saluer leur dévouement pour la nation, le collectif des anciens travailleurs et travailleuses (CATT) a organisé, le mercredi 30 janvier, une cérémonie à leur honneur.

C’était une cérémonie sobre mais pleine d’émotion, sous l’égide de son président, Samba Lamine Sow, et parrainée par l’ex-agent comptable de l’INPS, Salif Gaoussou Diarra, retraité depuis 1989. Elle marque le départ à la retraite des personnes qui ont dédié plusieurs décennies de leur vie au service de l’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS). La palme de longévité revient à Mme Konaté Awa Traoré avec ses quarante un ans de service. Elle a été engagée à l’INPS en 1977. Ces personnes, au nombre de soixante neuf, ont marqué de leurs sceaux les postes qu’ils ont occupés.

Pour le président du Collectif des anciens travailleurs et travailleuses (CATT) de l’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS), Samba Lamine Sow, le départ à la retraite est un phénomène naturel sous tous les cieux et doit être considéré comme une chance pour les intéressés et non être vu comme une peine.

Le président Sow a souligné les qualités des hommes et des femmes qui font désormais prévaloir leurs droits à la retraite. « Ces valeureux travailleurs doivent avoir à l’esprit que la fin de la carrière ne signifie nullement la fin du monde.

La cohorte de récipiendaires que nous célébrerons est une génération d’exception», a déclaré Samba Lamine Sow. Pour terminer, le Président du CATT a invité les nouveaux retraités à adhérer massivement au regroupement dont les portes restent largement ouvertes. Il a par la même occasion salué l’engagement des militants qui se sont acquittés régulièrement de leurs cotisations. Confiant, Samba lamine Sow prédit un avenir radieux à l’organisation. « La marche en avant du CATT ne fait que commencer », a-t-il annoncé. Pour sa part, le parrain de la cérémonie, Salif Gaoussou Diarra, a déclaré que l’INPS a beaucoup évolué. Car, dit-il, le service a démarré avec moins d’une vingtaine d’agents. Selon M. Diarra, la retraite est un repos bien mérité que les travailleurs doivent prendre.

La cérémonie a pris fin par la remise d’attestations de reconnaissance à tous les retraités, y compris ceux qui sont partis avant 2018. Une attestation a été remise à Bakara Diallo, chef d’agence de Nioro du Sahel, décédé vingt quatre jours avant sa retraite.

Hamadoun MAIGA

Source: Azalaï Express

MaliwebSociété
Ils sont 69 à partir à la retraite à l’Institut national de prévoyance sociale (INPS). Pour saluer leur dévouement pour la nation, le collectif des anciens travailleurs et travailleuses (CATT) a organisé, le mercredi 30 janvier, une cérémonie à leur honneur. C’était une cérémonie sobre mais pleine d’émotion, sous l’égide...