Le groupement d’associations des ressortissants des communes de Sebete et Toubacoro, dans le cercle de Banamba, dans la région de Koulikoro, était face à la presse, le dimanche 17 mars dernier, à la maison de la presse. Cette rencontre était placée sous le thème :  » situation sécuritaire et scolaire dans les communes de Sebete et Toubacoro « . C’était en présence des maires de ces localités, du député de Banamba, Mahamadou Simpara dit N’fa et de l’ancien Premier ministre Moussa Mara.

 

ette conférence de presse a enregistré une forte présence des ressortissants desdites communes. Dans son mot de bienvenue, le chef de village, Naba Coulibaly a félicité l’engagement des jeunes à travers l’organisation de cette conférence, qui marque un pan important de leur union pour le développement des deux localités.

Bandiougou Konaré et Bakoro Kouma, représentants respectivement les jeunes de Sebete et de Toubacoro, ont indiqué que les deux communes vivent dans le calvaire à cause de l’insécurité due à la présence de temps à autre des djihadistes dans leurs zones. « Nous demandons la réouverture des écoles ainsi que la sécurisation des populations », ont-ils souhaité.

Selon le président de la commission d’organisation, Siramary Konaré, c’est avec l’attaque de la prison de Banamba en novembre 2016 que la situation sécuritaire s’est progressivement dégradée.

A l’en croire, le 1er novembre 2018, Sebete a reçu la visite des djihadistes qui ont réuni les populations dans les mosquées pour exiger la fermeture des écoles sous peine des représailles. Et depuis, ce jour, toutes les 20 écoles des deux communes sont fermées (5 pour Sebete et 15 à Toubacoro). Pour eux, les enseignants ont abandonné les lieux. Ils ont aussi révélé que 2.351 élèves dont 73 candidats aux examens nationaux sont toujours privés de cours.

Outre la situation décriée, Siramary Konaré a demandé aux noms des groupements d’associations, une implication des plus hautes autorités pour renforcer le dispositif sécuritaire dans leurs zones. Et d’ajouter que cela permettra aux enseignants de regagner leurs postes et aux élèves de reprendre le chemin de l’école.« Nous sommes disposés à accompagner, voire contribuer à toutes actions visant à ramener la quiétude dans nos communes « , ont-il conclu.

Oumar Barry

Source: L’Indépendant

MaliwebSociétémoussa mara
Le groupement d’associations des ressortissants des communes de Sebete et Toubacoro, dans le cercle de Banamba, dans la région de Koulikoro, était face à la presse, le dimanche 17 mars dernier, à la maison de la presse. Cette rencontre était placée sous le thème :  » situation sécuritaire et...