La Session d’octobre 2021 de la Cour d’Assises spécialement dédiée aux crimes de terrorisme,  a débuté le lundi 04 dernier,  pour une période d’un mois.

En deux semaines de jugements, le constat qui revient quasi quotidiennement est le même, les accusés sont jugés par contumace, car étant absents. Et pour cause, selon nos informations recueillies sur place, la plupart ont été libérés lors des échanges de prisonniers avec le GSIM d’Iyad ag Ghaly pour obtenir la libération de soumaïla Cissé , Sophie Pétronin et autres, en octobre 2020.

En effet, dès le début des audiences de la Cour d’Assises spéciale sur le terrorisme, à la barre, les avocats des prévenus viennent s’arrêter pour expliquer à la Cour que leur client est absent. Dans la grande stupéfaction de l’assistance, le président de la (…)

ALPHAGALO

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebJustice
La Session d’octobre 2021 de la Cour d’Assises spécialement dédiée aux crimes de terrorisme,  a débuté le lundi 04 dernier,  pour une période d’un mois. En deux semaines de jugements, le constat qui revient quasi quotidiennement est le même, les accusés sont jugés par contumace, car étant absents. Et pour...