Par la société Sogea-Satom en 2019 qu’il qualifie d’abusif Zanké Diallo a esté en justice contre son employeur. La semaine dernière, le dossier a connu un nouveau rebondissement.

 

Après 20 ans dans la société Sogea-Satom, Zanké Diallo, chef personnel alors sur le chantier de Kabala, a été licencié. Par une correspondance datant de mai 2019, Zanké Diallo fut informé que son contrat avec la Satom a pris fin. Aussitôt des tentatives de conciliation ont été engagées soldées par un échec. Zanké Diallo a remis donc son sort entre les mains de la justice.

La Cour a statué et accordé seulement 2 millions de F CFA au plaignant qui venait d’être renvoyé comme un malpropre, après plus de 20 ans de bons et loyaux services. M. Diallo demandait 200 millions de F CFA.

Il a donc interjeté appel. La Cour suprême vient de lui donner une victoire en cassant l’arrêt qu’il contestait.

Affaire à suivre.

Ousmane Mahamane

Source: Mali Tribune

MaliwebJustice
Par la société Sogea-Satom en 2019 qu’il qualifie d’abusif Zanké Diallo a esté en justice contre son employeur. La semaine dernière, le dossier a connu un nouveau rebondissement.   Après 20 ans dans la société Sogea-Satom, Zanké Diallo, chef personnel alors sur le chantier de Kabala, a été licencié. Par une...