M.Mohamed Sidda DICKO, ministre de la Justice et des Droits de l’homme, Garde des Sceaux, a présidé, en début de semaine à Ségou, le lancement des travaux de planification du Département pour la revue annuelle 2020, l’élaboration du plan opérationnel 2021 et de la formalisation du dispositif de mise en œuvre du plan stratégique de la loi n°2019-072 du 24 décembre 2019 portant Loi d’Orientation et de Programmation de la Justice (LOPJ) pour la période 2020-2024.

La note conceptuelle de la   rencontre nous renseigne qu’à la suite des évènements de 2012 et la signature, en 2015 de l’Accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger, les autorités maliennes ont engagé une série de réformes.

Des faiblesses en matière de gouvernance sont perceptibles dans plusieurs administrations clés de l’État, notamment dans le secteur de la Justice, limitant l’accès aux services publics. Ainsi, l’accès aux services judiciaires par les personnes vulnérables, en particulier les femmes, reste un défi.

Les Maisons d’arrêt ont une capacité limitée, les conditions de détention dans les pénitenciers ne sont pas conformes aux standards internationaux et le nombre de détenus en détention provisoire reste très élevé.

Afin de répondre de façon efficiente à ces nombreux défis identifiés dans le secteur de la Justice, les autorités à travers le leadership du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme (MJDH) se sont dotées de la Loi n°2019-072 du 24 décembre 2019 portant Loi d’Orientation et de Programmation de la Justice (LOPJ) pour la période 2020-2024.

À ce texte de Loi (…)

Mahamane TOURÉ avec CC/MJDH

NOUVEL HORIZON

MaliwebJustice
M.Mohamed Sidda DICKO, ministre de la Justice et des Droits de l’homme, Garde des Sceaux, a présidé, en début de semaine à Ségou, le lancement des travaux de planification du Département pour la revue annuelle 2020, l’élaboration du plan opérationnel 2021 et de la formalisation du dispositif de mise...