Un procès a opposé Fassara Kouyaté à Mady Fily Kanouté au tribunal de la Commune VI le lundi 13 janvier 2020. A l’origine de ce procès, une affaire d’injures esclavagistes à l’égard de Mady Fily. Après plus de deux heures d’échanges contradictoires à la barre Fassara Kouyaté a fini par reconnaître les faits. Il est condamné à un an d’emprisonnement ferme et au paiement du franc symbolique à la partie civile. Ses avocats promettent d’interjeter l’appel en vue de l’annulation de la décision aujourd’hui.

 

Si la question reste une préoccupation, c’est parce que l’esclavage par ascendance sévit dans notre pays. « Diviseur, déstabilisateur, descendant d’esclaves, esclave aujourd’hui et esclave demain », sont entre autres termes employés par fassara Kouyaté à l’encontre de son concitoyen et frère malien, Mody Fily Kanouté ayant les mêmes droits.

Ce sont les propos qui ont été tenus par Fassara Kouyaté contre Mody Fily Kanouté, représenté au procès par Mahamadi Kanouté. La décision prise par le tribunal contre l’auteur de ces propos a été jugée pédagogique par la partie civile.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 16 JANVIER 2020

KADOASSO I.

Source : Nouvel Horizon

MaliwebJustice
Un procès a opposé Fassara Kouyaté à Mady Fily Kanouté au tribunal de la Commune VI le lundi 13 janvier 2020. A l’origine de ce procès, une affaire d’injures esclavagistes à l’égard de Mady Fily. Après plus de deux heures d’échanges contradictoires à la barre Fassara Kouyaté a fini...