L’ancien 4ème vice-président du Conseil National de Transition (CNT), Issa Kaou Djim, Président de l’Appel citoyen pour la réussite de la transition (ACRT PARTI FASO KA WELE), a été condamné, le vendredi 03 décembre 2021, par le tribunal de grande instance de la commune IV du district de Bamako à 6 mois de prison avec sursis et le payement d’une amende de 500 000 FCFA.

Incarcéré, le 28 octobre 2021, Issa Kaou Djim, Président de l’Appel citoyen pour la réussite de la transition (ACRT PARTI FASO KA WELE), a obtenu la liberté provisoire, le mardi 9 novembre 2021, par le tribunal de grande instance de la commune IV du district de Bamako. Mais ce n’est pas la jouissance totale pour Issa Kaou Djim. Car, le même mardi 9 novembre 2021, le Président de la transition, Colonel Assimi GOÏTA, a abrogé son décret de nomination au Conseil national de transition-CNT- (Organe législatif de la transition au Mali).

A rappeler que le Président de l’Appel citoyen pour la réussite de la transition (ACRT PARTI FASO KA WELE), Issa Kaou N’DJIM, désormais ancien 4ème Vice-président du Conseil National de Transition (CNT), avait été interpellé à son domicile sis à Lafiabougou Taliko, le mardi 26 octobre 2021 par la Gendarmerie du Camp I de Bamako. Après une garde à vue de 48 heures, Issa Kaou Djim fut placé sous mandat de dépôt par le procureur de la commune IV de Bamako pour « atteinte au crédit de l’État et troubles graves à l’ordre public». Et dès lors, ce fut le début d’une longue bataille judiciaire qui vient de connaître son épilogue, le vendredi 3 décembre 2021, avec ce délibéré du tribunal de la commune IV de Bamako.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

MaliwebJustice
L’ancien 4ème vice-président du Conseil National de Transition (CNT), Issa Kaou Djim, Président de l’Appel citoyen pour la réussite de la transition (ACRT PARTI FASO KA WELE), a été condamné, le vendredi 03 décembre 2021, par le tribunal de grande instance de la commune IV du district de Bamako...