Kayes, 10 octobre (AMAP) Les travaux du dialogue national inclusif qui se sont déroulés les 7 et 8 octobre 2019 à Kayes, ont pris fin mardi,  sous la présidence du sous-préfet central, Amadou Gassambé, a constaté l’AMAP.

L’objectif global de cette rencontre était d’établir un diagnostic rigoureux des problèmes auxquels notre pays est confronté depuis au moins trois décennies et analyser de manière participative et inclusive leurs causes et leurs conséquences en vue de proposer des solutions de sortie de crise avec un plan d’actions et un chronogramme de mise en œuvre.

Les participants ont échangé sur entre autres, la paix, la sécurité, la cohésion sociale, la  politique, la gouvernance, les questions de société, l’économie, les finances, la culture, la promotion de la jeunesse et du  sport.

Le représentant du Chef de l’exécutif local a félicité les participants pour leur expertise avant de préciser que la rencontre a permis de soulever de nombreuses préoccupations dans le cadre de la paix, de la réconciliation, de la cohésion sociale et de développement, entre autres.

Dans la commune urbaine de Kayes, le Dialogue national inclusif a enregistré la participation des représentants de l’administration, des partis politiques, des autorités traditionnelles, religieuses, des associations et des ONG.

BMS/KM (AMAP)

MaliwebSociété
Kayes, 10 octobre (AMAP) Les travaux du dialogue national inclusif qui se sont déroulés les 7 et 8 octobre 2019 à Kayes, ont pris fin mardi,  sous la présidence du sous-préfet central, Amadou Gassambé, a constaté l’AMAP. L’objectif global de cette rencontre était d’établir un diagnostic rigoureux des problèmes auxquels notre...