L’éclairage public est une préoccupation majeure dans la ville de Kayes. Plusieurs lampadaires n’éclairent plus. La mairie et la direction d’Énergie du Mali SA se renvoient la balle.

 

Plusieurs localités de notre pays connaissent le même problème de manque d’éclairage public. Ce qui est étonnant, c’est que comme par magie tout redevient normal quand le président de la République est annoncé pour une visite.

À ce jour, 301 lampadaires sont éteints à travers la ville de Kayes, selon les décomptes de l’édile de la commune, M. Adama Guindo, qui a communiqué ce chiffre lors de la dernière restitution du compte administratif 2019-2020 de la mairie. Il révèle aussi l’existence d’un contrat, entre la mairie et Énergie du Mali, dont les clauses n’ont jamais été respectées par la deuxième partie, qui n’a jamais donné de détails sur le contenu pour la gestion de ce dossier.

Pourtant, sur ma dernière facture d’électricité, il est bien marqué : « Redevance Éclairage Public 1Un1043, prix unitaire et HT ».
Je me pose fréquemment cette question : quelle est l’utilité de la redevance pour l’éclairage public que nous payons, alors que nos lampadaires ne fonctionnent pas la nuit ? En passant par le premier pont, on se rend compte de cette évidence. Le même problème prévaut à d’autres endroits de la ville.

Arnaque

C’est le sentiment qui anime une partie de la population. Elle soupçonne la société Energie du Mali d’être coupable d’une manœuvre pour tromper les clients : « Elle ne fait pas correctement son travail et s’enrichit sur le dos des pauvres populations », s’indigne un kayesien.

La branche régionale de l’association des consommateurs du Mali à Kayes, qui est censée défendre l’intérêt des consommateurs, doit sortir de son sommeil et agir. Par le biais du maire, M. Guindo, nous avons appris qu’il n’existe pas une antenne de l’éclairage public pour l’entretien des lampadaires défectueux dans une ville comme la nôtre. Ce qui sous-entend que tout se décide à Bamako.

Si tout doit être centré sur la capitale, à quoi sert la direction régionale de l’énergie à Kayes ? Contacté par Benbere, le directeur régional de l’EDM confirme que le service de l’éclairage public n’existe pas dans la cité des rails et reconnaît que l’éclairage public est un patrimoine de la mairie. Il accuse à son tour la mairie de ne pas saisir sa direction pour les réparations. On comprend sans peine que c’est tout un mystère qui entoure cette affaire.

Conséquences et responsabilités

Bien que la société chargée de la gestion de l’éclairage ait failli, nous sommes tous responsables d’une manière ou d’une autre. Plongés dans l’obscurité, certains habitants sont agressés. Pourquoi ne pas dénoncer quand on connaît les coupables ?

Pendant qu’on se bat pour maintenir le peu qui existe, des délinquants et des inconscients abîment les ampoules pour leur sale besogne. L’éclairage public était pourtant l’une des promesses de campagne du maire lors des élections communales de novembre 2016. Il avait promis que tout allait changer. Trois ans après son élection, il n’a pas encore de solution.

Panneaux solaires comme alternative ?

Les panneaux solaires sont déjà en expérimentation, mais ne suffissent pas. Les pouvoirs publics de la région doivent prioriser la formation des jeunes dans le domaine des énergies solaires, qui sont en vogue dans d’autres foyers africains comme au Togo où, au moins, quatorze villages dans les régions de Kara, des Savanes et centrales auront accès à l’électricité grâce à des installations domestiques. Le Sénégal est aussi en avance dans ce domaine et marche très bien.

Le soleil de Kayes est très favorable pour atteindre cet objectif à cause du degré élevé que l’on peut facilement transformer en énergie, si les conditions sont réunies, et la volonté des décideurs à accompagner les initiatives des jeunes dans ce domaine.

Source : Benbere

MaliwebSociété
L’éclairage public est une préoccupation majeure dans la ville de Kayes. Plusieurs lampadaires n’éclairent plus. La mairie et la direction d’Énergie du Mali SA se renvoient la balle.   Plusieurs localités de notre pays connaissent le même problème de manque d’éclairage public. Ce qui est étonnant, c’est que comme par magie tout redevient...