Le projet pilote Lobby et plaidoyer pour l’amélioration de la gouvernance locale de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Mali qui vise, surtout, à éradiquer la faim dans ses zones d’intervention a été officiellement lancé la semaine dernière, a constaté l’AMAP.

 

Le préfet de Koutiala, Youssouf Niaré, qui a présidé les cérémonies, a déclaré que ce projet vient à point nommé, car selon lui, « la Région de Sikasso est une zone excédentaire en matière de production de céréales, légumes et fruits, mais déficitaire en terme de consommation et de diversification alimentaire des produits locaux ».

Le préfet a ajouté que cette action du consortium :Conseils et appui pour l’éducation à la base(CAEB), l’Association malienne pour la sécurité et la souveraineté alimentaires (AMASSA), l’Œuvre malienne d’aide à l’enfance du Sahel(OMAES),avec l’appui  technique et financier du partenaire néerlandais ICCO Coopération, s’inscrit en droite ligne des objectifs prioritaires nationaux, en matière de respect des droits humains, notamment le droit à l’alimentation adéquate.

« Elle vient confirmer davantage l’engagement des acteurs de la société civile dans le combat pour l’équité, la justice et le développement harmonieux de notre pays. En plus du changement de mentalité et de comportement, elle contribuera à améliorer, significativement, les conditions socio-économiques des ménages dans les communes cibles des Cercles de la région de Sikasso’, a poursuivi le préfet.

Ce projet, qui couvre les communes rurales de M’Pessoba et Sincina, dans le Cercle de Koutiala, et Koumantou et Ouroum, dans le Cercle de Bougouni, dure 24 mois (du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2020).

ID/MD

(AMAP)

MaliwebSociété
 Le projet pilote Lobby et plaidoyer pour l’amélioration de la gouvernance locale de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Mali qui vise, surtout, à éradiquer la faim dans ses zones d’intervention a été officiellement lancé la semaine dernière, a constaté l’AMAP.   Le préfet de Koutiala, Youssouf Niaré, qui a présidé...