Après sa désignation comme Président de la transition, Bah N’DAW a fait sa première apparition publique hier jeudi. C’était à la faveur d’une rencontre avec la mission de médiation de la CEDEAO. Cette prise de contact prouve que la CEDEAO approuve le choix de Bah N’DAW qui n’est pas moins un militaire à la retraite. Le médiateur de la CEDEAO, Gookluck JONATHAN, qui prendra part à la cérémonie de prestation d’aujourd’hui, s’est dit optimiste quant au retour rapide à la normalité au Mali après une longue crise sociopolitique. La première apparition publique du colonel major à la retraite Bah NDAW a suscité des réactions de la part des internautes. En plus des félicitions et encouragements, beaucoup ont donné des conseils dans le sens d’éviter à notre pays, les erreurs du passé. C’est le sujet de votre Facebookan du jour !

 

o Diagouraga Bramss : le Mali ne tombera jamais, c’est un pays qui est béni par Dieu le Tout-Puissant.

Mady Moussakoye Diallo : bonjour depuis Japon, vraiment, vive l’armée malienne, vive Assimi, l’homme de cœur, vive Bah Ndaou. Que Dieu bénisse notre très cher pays BaMaliba.

Seydou Coulibaly : cette soi-disant CEDEAO est le messager de la France. Attention à ces gens.

Abdramane Coulibaly : vraiment, je tiens à vous remercier pour votre travail. Pour tout ce que vous faites, informez la population en temps réel et la diaspora. Merci je vous suis depuis l’Algérie en Tamaransset.

Hady Ndiaye : bonjour, demain en prêtant le serment, qu’il fasse sur le livre saint.

Sylla Sebel : le président avec son vice-président. Tout est bien, mais s’ils ne dégagent pas, l’armée française au nord du Mali et détruisent tous les systèmes imposés par la France pour son intérêt, la population qui a applaudi le CNSP va se révolter.

Amadou Bocoum : triste quand je vois la promotion du coup d’État pour arriver au pouvoir. Vos enfants et vos petits frères vous observent.

Tondossama De Satama : ce énième coup d’État militaire sera la chose la plus regrettable pour les Maliens. Qui vivra verra.

Daouda Djelideen Sanou : les choses ne vont pas être faciles entre le vieux et les jeunes ! Que le vieux se calme un peu, il est joyeux certes, mais qu’il ne marche pas surtout sur les jeunes !

Mansa Souleymane Samake : pourquoi on ne peut pas arrêter ces histoires de tapis rouge, là il faut évoluer.

Barou Kolotigui Diarra : merci beaucoup au CNSP et bienvenue le nouveau président de la transition Bah N’Daw. Un conseil pour le CNSP : après ce beau travail, il ne faut pas que vous l’empêchez de travailler comme le peuple le souhaite.

Inna Sangho : que Dieu vous accompagne dans la réalisation du Mali nouveau tant attendu par tous les MALIENS. Amina Yarabi.

Andre Coulibaly : mon Président et vice-président, je vous souhaite une bonne chance et faites ce que vous pouvez faire pour ce pays entre vous et le Bon Dieu. Vive le Mali, que le Bon Dieu nous protège.
Youba Kouyate : bonne chance à vous, courage mon vice-président Assimi.

Demba Diallo : qu’Allah protège le Mali et que nos Dirigeants soient éclairés.
Keita Yahaya : nous voulons un Premier ministre digne.

Ladji Kone : les Mianka ont pris la tête du Mali, on est très fier de vous.

Mohamed Nourou Diarra : l’honnêteté paye toujours. Rien ne sert de faire la courbette auprès des dirigeants pour avoir des grades ou des postes. Le cas Bah NDaw doit servir de leçon.

Mamadou Diallo : je préfère ces jeunes militaires aux vieux voleurs. J’ai 36 ans, ils ont 2 ou 3 ans de plus que moi. S’ils arrivent à diriger, il faut les encourager. Ce n’est pas l’âge, mais plutôt la sagesse et l’honnêteté.

Laye Touré : Dieu l’a récompensé pour son honnêteté et sa dignité. De la retraite à la présidence, ALLAHOU AKBAR.

Sidy Tounkara : Bon courage et bonne chance à lui. Les défis sont énormes. Le peuple doit aussi rester vigilant.

Mamadou Traoré : Bonne continuation président.

Mamadou Coulibaly : heiii Malienw, laissez Bah NDAW travailler d’abord. On n’a tout dit sur IBK qu’il est bon, mais rien n’a changé. Après c’est vous qui êtes venus dire qu’il est mauvais.

Source : INFO-MATIN

MaliwebSociété
Après sa désignation comme Président de la transition, Bah N’DAW a fait sa première apparition publique hier jeudi. C’était à la faveur d’une rencontre avec la mission de médiation de la CEDEAO. Cette prise de contact prouve que la CEDEAO approuve le choix de Bah N’DAW qui n’est pas...