La planification familiale qui est d’abord conçue comme une arme sûre contre la mortalité maternelle et infantile, est devenue, pour certaines femmes de mauvaise foi, un moyen de passer à la stérilité.

aminata maiga keita epouse president premiere dame campagne planification familiale

D’abord conçue par l’organisation Mondiale de la santé comme un moyen efficace pour diminuer les risques de mortalité maternelle et infantile, la planification familiale a un coté caché, celui qui peut conduire facilement certaines femmes à la virginité.

Tout simplement par ce que bon nombre de femmes ne savent pas consciemment les inconvénients qui peuvent résulter d’un surdosage des produits contraceptifs et par

Conséquent, usent les à leur fantaisie. Certains médecins  sont aussi obligés de prescrire la contraception à des femmes sur simples explications données par leurs patientes, même si elles n’ont aucun bébé qu’elles viennent d’allaiter. D’autres même n’ont jamais accouché d’un enfant malgré le fait qu’elles soient mariées et continuent de tromper la vigilance du mari et des siens clandestinement.

Cette manœuvre qu’ignorent nombre  de maris à l’égard de certaines de leurs épouses, font d’elles des épouses mystérieusement viriles à regret. Excepté certaines maladies telles que le diabète, l’hypertension…, la virilité était rare en Afrique depuis des temps immémoriaux jusqu’à nos jours. Certes, éloigner les naissances est une nécessité pour assurer le bien-être maternel et infantile. Démographiquement parlant, la planification familiale est aussi un frein au surpeuplement.

Des piqures rendant infécondes  les rapports pendant 3 à 6 mois qui peuvent aussi être  porteuses de stérilité sont en vente partout et certaines femmes s’en achètent sans ordonnance. Même les femmes de campagnes usent de leur propre initiative ce produit qui met souvent en difficulté l’avenir de nos foyers. Tous les partenaires favorables à la planification doivent doubler d’ardeurs pour élaborer des perspectives visant à la bonne application de la planification familiale dans le  genre féminin.

Mamadou Coulibaly

MaliwebSociété
La planification familiale qui est d’abord conçue comme une arme sûre contre la mortalité maternelle et infantile, est devenue, pour certaines femmes de mauvaise foi, un moyen de passer à la stérilité. D’abord conçue par l’organisation Mondiale de la santé comme un moyen efficace pour diminuer les risques de mortalité...