Après la première remise de cinq chèques, le Club66 a cette semaine marqué des pas de géant en faisant 15 autres heureux gagnants de ses produits : 5 membres ont bénéficié d’un chèque d’un million de francs CFA comme Capital d’amorçage et 10 autres ont eu des Boursiers d’études professionnelles à l’Université de Gestion et Développement Durable, sise à Badalabougou, à Bamako.

Le lundi 18 mars 2018. Il est quinze heures. Le siège du Club66 est pris d’assaut par ses membres et les nouveaux Bénéficiaires des produits du club. En face de ceux-ci, les quinze heureux gagnants de cette deuxième série de remise.

Soumaïla Kéïta (Kalaban Koura), Yacouba Diarra (Banconi), Awa Traoré (Koulouba), Racky Niang (Titibougou), Awa Traoré (Sanankoroba) pour le capital d’amorçage, Oumou Koumaré (Yirimadio), Ibrahim Makanguilé (Boulkassoubougou), Massiga Diaby (Hippodrome), Arouna Sanogo (Kalaban Koura), Yacouba Téra (Kalaban Koura, Fatoumata Barry (Kati Koko), Fatoumata M. Sanogo (Lafiabougou), Souleymane Timbo (Yirimadio) et Modibo Balla Traoré (Garantibougou) pour la Bourse d’études professionnelles, ont bénéficié chacun d’un chèque d’un million de francs CFA.

La remise officielle de ces chèques s’est déroulée dans les règles de l’art, sous le regard de l’Huissier de justice assermenté, Coulibaly Solomané, des parents des Bénéficiaires très fiers de telle initiative qui ne vient que remédier aux problèmes de chômage. Soulagés, ils sont imploré les mannes des ancêtres pour que le Club66 s’agrandisse davantage.

Avec les Bourses d’études professionnelles, les heureux gagnants vont commencer à partir de ce 23 mars 2019 leurs formations professionnelles à l’Université de Gestion et Développement Durable. Cette Bourse est possible grâce à la signature de contrat entre le Club et ladite Université.

Avec cette remise des prix enlevés par les quinze heureux gagnants, le Club66 franchit une grande étape de ses débuts et prouve à suffisance à ses détracteurs qu’il est une entreprise sur laquelle il faut désormais compter pour réaliser ses rêves.

Les Réactions de quelques Bénéficiaires, du PDG et du Président de l’Université en disent long.

Critères de sélection

Ils sont basés sur l’ordre de l’ancienneté (75%) et de tirage (25%). C’est d’ailleurs sur la base d’un million de personnes. «Mais puisque nous n’avons pas encore un million de personnes et que les gens qui cotisent ne sont que 8864 membres. Multiplier ce taux par 200 francs, ce qui donnera un million sept cent FCFA, chose qui n’est attribuable qu’à une seule personne. Donc, on ne peut pas parler de ordre d’arrivée et de tirage ; mais, par contre, nous avons pris une personne par ordre d’arrivée, les quatre autres par tirage », a-t-il expliqué.

La cotisation est hebdomadaire, 225 francs CFA à payer une seule fois entre lundi et samedi.

Il faut que des gens comprennent que le Club a besoin d’eux pour son avancement.

Cyril ADOHOUN

Autour de ce Club66 : Les réactions de satisfaction

Modibo Balla Traoré, Etudiant, Bénéficiaire d’une Bourse d’études, nous a livré sa réaction en ces termes: «Je suis très content. Je suis Etudiant, je viens de bénéficier d’un Bourse de formation professionnelle. Cette Bourse va améliorer la qualité de ma formation, la qualité de mon travail aussi, parce que j’ai fait une formation, mais sans la qualité. A la fin de cette formation professionnelle, je serai prêt à satisfaire les attentes du marché d’emplois. Si je veux, après, je peux continuer mes études pour le Master, pourquoi pas au Doctorat pour servir mon pays.

J’ai confiance au Club66, sinon, au début, beaucoup de personnes m’avaient dit que c’est quelque chose sur laquelle il ne faut pas avoir confiance. Mais, heureusement, lorsque j’ai écouté les Agents, je me suis dit que ce sont des gens en qui il faut avoir confiance.

Je fais vraiment un appel aux camarades de venir s’inscrire, de postuler pour faire leur formation, parce que les jeunes ont actuellement besoin, en réalité, de formation».

Souleymane Timbo, un autre Bénéficiaire, donne ses impressions :

«Récipiendaire que je suis et étant Etudiant, j’en suis très content. Ma réaction était normale quand on m’a appelé pour m’informer que je suis bénéficiaire d’une Bourse de formation professionnelle offerte par le Club66. Puisque je déboursais une somme d’argent, je me disais que la chance y est,. Donc, avoir une Bourse comme celle-ci, c’est effectif et du bien. .Sans tergiverser, j’invite tous mes camarades à s’inscrire au Club66, une structure à but non lucratif. C’est pour des Etudiants comme nous, les jeunes dont dépend le développement du Mali. Optons pour ça. Le Club66 contribuera énormément à notre formation, j’en suis sûr, parce qu’avec cette Bourse, je vais aller faire mon Master avec, pour revenir d contribuer au développement de mon pays ».

De son côté, le Président du Club66 a eu à donner ses sentiments personnels.

«Nous essayons de lancer un appel, nous comprenons aujourd’hui pourquoi les Maliens ont un doute par rapport au projet, pare qu’il y a eu beaucoup de cas comme ça qui se sont passés dans le passé ; je pense, donc, que c’est compréhensible. Mais, rester dans le doute pendant plusieurs semaines d’activités, je pense que ce n’est plus le doute, ça devient autre chose. Les gens peuvent venir pour qu’on travaille ensemble, personne ne peut construire seul ce pays sans les autres. Nous sommes les premiers constructeurs du Mali. Donc, je pense que nous devons être aptes à avoir la vision, l’ambition de se réunir pour réaliser quelque chose ensemble. C’est la raison pour laquelle le Club66 est là pour nous aider à atteindre nos objectifs ».

Dr Ibrahim Zitony, Président de l’Université de Gestion et Développement durable :

« C’est une opportunité qui se présente à cette population, surtout aux jeunes, d’avoir cette entité qu’est le Club66 qui est en train de faire quelque chose d’inouï, qu’ils sont les premiers à faire ici au Mali. C’est d’offrir une seconde chance et que le rêve devienne une réalité. Cette réalité, c’est que les jeunes vont se former et que cette formation qui a une hauteur internationale.

Nous allons former par le biais de l’Université de Gestion et Développement Durable que je représente ici et dont je suis le Président. Nous allons former les jeunes afin qu’ils puissent prendre leur destin en main. C’est n’est pas seulement de leur donner un Diplôme, mais nous allons leur donner des outils afin qu’un jeune, qu’il soit garçon ou fille, ne reste plus au chômage. Et, tout ça là, c’est grâce à qui ? C’est grâce au Club66. C’est le Club66 qui est venu avec cette initiative, parce que les relations qui existet entre le Club66 et l’Université sont plus profondes. «Nous sommes là pour apporter une aide à ce Club-là, un club nouveau, qui va construire ou participer à mettre sa pierre à l’édifice, à la construction du Mali.

Nous accordons notre confiance au Club66 pour la simple raison que moi-même je suis Docteur en Science de Gestion et je sais comment on gère les entités. L’entité qui s’appelle Club66 est venue avec une idée innovatrice, qui n’existait pas auparavant ici au Mali. Moi, en tant qu’Incubateur et Formateur, j’aime les idées qui sont innovatrices. Et cette idée-là, ce n’est pas d’aider seulement un jeune, mais d’aider un pays à se développer.

Et quand on me met un défi de me dire que Docteur, vous êtes à la hauteur de prendre ce challenge avec nous ? Moi je le ferais avec plaisir. Je sors avec les yeux fermés, je sais seulement qu’à la fin il n’y aura que la réussite. Que ce soit pour le Club66 que pour les Etudiants, que ce soit pour les futurs entrepreneurs qui vont être formés, ou aussi pour les futurs Diplômés qui auront la chance d’avoir un emploi, un lot de terrains, ou pourquoi pas d’aller faire le pèlerinage qui est le cinquième pilier de l’Islam, c’est une initiative qui n’existe pas ailleurs. Et le Club66, il est au début. Certes. Mais il est en train de faire de grandes choses. Nous sommes là pour les accompagner jusqu’à la fin de cette trajectoire, de ce voyage, si ça dure une année nous sommes avec, si ça dure cent ans nous sommes toujours avec. Nous souhaitons bon vent au Club66 ».

Recueillies par Cyril ADOHOUN

Source: L’Observatoire
MaliwebSociété
Après la première remise de cinq chèques, le Club66 a cette semaine marqué des pas de géant en faisant 15 autres heureux gagnants de ses produits : 5 membres ont bénéficié d’un chèque d’un million de francs CFA comme Capital d’amorçage et 10 autres ont eu des Boursiers d’études...