Décidément, on ne sait plus quoi penser. Tout nous semble aberrant dans ce pays. Figurez-vous par ces temps difficiles où les Maliens broient le noir, des lampadaires restent allumés, 24/24 et 7/7. Un cout de dépense inutile de l’éclairage public qui fonctionne sans arrêt. Pourtant, ce gâchis d’électricité pourrait combler les besoins d’autres clients de l’EDM. On le dit si bien « les petits ruisseaux font les grandes rivières… » Donc des petites économies, par-ci, par-là, peuvent servir à résoudre d’autres problèmes financiers.

C’est le constat du Fouineur. Pas une semaine, mais plutôt plusieurs semaines, que nous épiions les lampadaires de l’ACI de Souleymanebougou et de la rue  longeant le rond-point de Sotuba en direction de  SOMAPILE ou MALILAIT.

 

Il est vrai que le lampadaire est un compagnon nocturne rassurant qui sécurise les rues. Un exploit nécessaire. Sauf que nous avons remarqué des endroits où les lumières ne s’éteignent jamais. Il se peut qu’il existe d’autres lieux, mais pour l’instant nos radars se sont limités à la Zone Aci Souleymane Bougou, Sotuba, Bougouba.

 

La première fois, on sait dit qu’il doit avoir un dysfonctionnement et que le tir sera rectifié le plus tôt possible. Mais hélas ! À longueur de journée ces lampadaires éclairent les rues sans servir à grande chose si ce n’est le gaspillage de nos sous. Nombreux sont les usagers qui empruntent ces routes sans savoir que les lampes sont allumées, et cela à cause de la lumière du soleil. Les lampadaires ne sont jamais éteints dans ces endroits cités ci-dessus. Pourtant qui paie cette facture salée ? C’est encore les pauvres citoyens. Mais bon sang! Qui doit gérer ces lampadaires? De grâce, éteignez ces lumières publiques.  Appuyer sur un bouton le matin pour les éteindre et les rallumer le soir ne devrait pas être un boulot aussi pénible que ça pour ceux qui s’en occupent.

Fouineur LE COMBAT

MaliwebSociété
Décidément, on ne sait plus quoi penser. Tout nous semble aberrant dans ce pays. Figurez-vous par ces temps difficiles où les Maliens broient le noir, des lampadaires restent allumés, 24/24 et 7/7. Un cout de dépense inutile de l’éclairage public qui fonctionne sans arrêt. Pourtant, ce gâchis d’électricité pourrait...