En prélude à la cérémonie officielle de son « Sankibaru 2019-2020 », prévue en décembre prochain à Sébénikoro, l’astrologue Moussa Fomba prédit les évènements de l’année nouvelle(Achoura) selon le calendrier musulman, débutée, le 10 septembre dernier. Ces prévoyances portent essentiellement sur les évènements socio-économiques.

 

D’après le géomancien, le commerce sera florissant, la chaleur et le froid seront très intenses, une épidémie de pneumopathie (toux) et les maux de tête vont sévir. Aussi, l’élevage et la pêche seront avantageux et le taux de mortalité sera élevé (il y aura trop de morts dans l’année). A l’en croire, le Mali va connaître une période d’accalmie d’entente et de paix, mais fragile. Aussi, l’insécurité permanente sera en dents de scie, l’incivisme sera grandissante ainsi que les révoltes sociales. Moussa Fomba annonce que l’hivernage et l’agriculture seront bonnes en certains endroits et mauvais dans d’autres régions et une nouvelle citoyenneté va s’installer et s’affirmer au détriment des partis politiques et de la société civile (la nature a horaire du vide, la population va monter au créneau).

Par ailleurs, il prédit que la justice va se construire une honorabilité (les juges ont une mauvaise réputation, ils chercheront à se réhabiliter) et il y aura moins de grèves que  l’année passée. Poursuivant que beaucoup de jeunes auront du travail (la fonction publique va beaucoup recruter ainsi que les forces armées et de sécurité), les inondations auront lieu surtout dans les régions.

Cette année sera meilleure pour tout le monde par rapport à l’année derrière, particulièrement pour les femmes, a conclu l’astrologue.

Les sacrifices pour les responsables et les riches sont un taureau « Sankabamichi »ou un bélier, 12 à 100 mètres de tissu blanc, 12 à 60 litres de lait.  Pour les citoyens moyens et pauvres, 25 F CFA pour un homme, 20 F CFA pour une femme et 10 F CFA par enfant. Faire le total et remettre à un mendiant.

Ou encore six poignées (tartines) de mil pour l’homme, cinq pour femme et quatre pour enfant destiné à un mendiant.  Les plantes de l’année sont le Doubalé, le Zira ou le Zaban, le Sousounfing et le Koronifing à se laver sept fois pendant sept jours.

Falé COULIBALY

Source: l’Indépendant

MaliwebSociété
En prélude à la cérémonie officielle de son « Sankibaru 2019-2020 », prévue en décembre prochain à Sébénikoro, l’astrologue Moussa Fomba prédit les évènements de l’année nouvelle(Achoura) selon le calendrier musulman, débutée, le 10 septembre dernier. Ces prévoyances portent essentiellement sur les évènements socio-économiques.   D’après le géomancien, le commerce sera florissant, la chaleur...