S’il y a bien une chose à laquelle le Pape François s’oppose, c’est bien l’avortement. Pour l’Argentin, l’IVG est un « eugénisme en gants blancs », c’est-à-dire une pratique qui vise à améliorer le patrimoine génétique de l’espèce humaine.

A l’issue d’une rencontre avec des associations familiales au Vatican, samedi dernier, le Saint-Père a donné son point de vue sur l’avortement, faisant ainsi un rapprochement entre l’IVG et les méthodes eugénistes de l’Allemagne nazie au cours de la 2nde Guerre mondiale. Le pape estime ainsi que ces pratiques médicales relèvent de l’eugénisme, c’est-à-dire d’une sélection à partir des lois de la génétiques pour améliorer la race humaine

« Au siècle dernier, tout le monde était scandalisé par ce que faisaient les nazis pour veiller à la pureté de la race. Aujourd’hui, nous faisons la même chose en gants blancs », s’est-il exclamé.

« J’ai entendu dire qu’il est à la mode, ou au moins habituel, de faire au cours des premiers mois de grossesse des examens pour voir si l’enfant ne va pas bien ou s’il naîtra avec quelque chose, le premier choix étant de s’en débarrasser », a-t-il renchéri.

« Il va naître avec une anomalie, on s’en débarrasse »

Dans un discours franc et du moins cru, le Pape a pris exemple sur les nains en s’interrogeant sur leur disparition progressive. « Pourquoi ne voit-on plus de nains dans les rues? Parce que le protocole de nombreux médecins dit: ‘il va naître avec une anomalie’, on s’en débarrasse ».

En outre, l’Argentin a évoqué le modèle familial qui est en vogue à ce jour.

« Souvent, on pense à fonder une famille, à se marier, comme s’il s’agissait d’une loterie. Si ça va, ça va, et si ça ne va pas, on efface tout et on recommence ».

Dans la religion catholique, l’avortement est considéré comme un pêché, rappelle le Pape qui s’oppose de pied ferme à cette pratique.

« L’avortement n’est pas un moindre mal, c’est un crime. Abattre un individu pour en sauver un autre, c’est ce que fait la mafia, c’est un crime, un mal absolu ».

MaliwebSociété
S’il y a bien une chose à laquelle le Pape François s’oppose, c’est bien l’avortement. Pour l’Argentin, l’IVG est un « eugénisme en gants blancs », c’est-à-dire une pratique qui vise à améliorer le patrimoine génétique de l’espèce humaine. A l’issue d’une rencontre avec des associations familiales au Vatican, samedi dernier, le...