Bacary Togola, le puissant président de l’APCAM à la Maison Centrale d’Arret de Bamako. Qui aurait cru ? La nouvelle à fait le tour de la capitale. Chacun y va de son commentaire et analyse. Les hommes du procureur en charge du pôle économique et financier Mamoudou Kassogué ont depuis secoué le cocotier comme pour dire que Nul n’est au dessus de la loi.

Le procureur en charge du pôle économique et financier Mamoudou Kassogué, le nouvel homme fort du pôle économique et ses hommes ont vient de déclarer la guerre aux délinquants financiers avec cette affaire dite des « Ristournes de la CMDT » en mettant au gnouf le puissant président de l’APCAM Bakary Togola.
Pour donner toute la lumière sur ce dossier combien important et très sensible, le procureur en charge du pôle économique et financier Mamoudou Kassogué entouré de ses proches collaborateurs était ce samedi 14 Septembre 2019 face à la presse.
D’entrée de jeux le procureur Mamoudou Kassogué dira que le devoir de réserve imposé aux magistrats leurs amène souvent à ne pas trop parler. Toutefois, dira-t-il, les circonstances actuelles nous oblige de parler pour donner la bonne information à la population. « L’affaire dont il est question concerne les ristournes de la CMDT entre 2013 et 2019 qui s’élèvent à 9 milliards 462 millions 152 mille francs cfa qui n’ont pas été donnés aux paysans. C’est ainsi qu’une information judiciaire à été ouverte pour analyser les dossiers et éventuellement voir s’il y a lieu d’inculquer« , explique le procureur.
Aux dires du procureur en charge du pôle économique et financier Mamoudou kassogué tout est parti d’une dénonciation d’une personne anonyme qui a adressée une correspondance au pôle économique et financier dans laquelle est détaillé de façon claire, nette, et précise des soupçons de détournements de fonds et autres malversations financières
« Donc c’est à la suite de l’enquête préliminaire que le président de L’APCAM Bacary Togola est poursuivi pour faux, usage de faux, détournement, et malversations financière car les montants signalés dans le dossier dépassaient les 10 millions.
Une fois bouclée, l’enquête a été confiée à un juge d’instruction qui a émis un mandat de dépôt contre lui à la Maison Centrale d’arrêt de Bamko. Il a d’abord été garde à vue au pôle économique et financier pour les besoins de l’enquête.
Le procureur Mamoudou kassogué a également profité de cette rencontre avec les hommes de médias pour couper court aux rumeurs et autres accusations infondées. « Nous ne sommes pas dans l’archarnrment, et nous n’avons rien contre la personne de Bacary Togola, mais ce qui nous intéresse c’est les faits », a-t’il martelé.
Le patron du pôle économique a prévenu que « Tous les dossiers de détournement de denier public, de malversation financiere et autres déposés au niveau du pôle économique et financier des investigations sérieuses, professionnelles ,objectives seront menées pour que la lumière de la vérité puissent jaillir ».
Il a insisté sur le fait qu’aujourd’hui au niveau du pôle économique et financier aucun dossier déposé ne restera sans suite.
Cette rencontre à été une occasion pour le procureur de dire que dans ce dossier Bacary Togola est présumé coupable et 6 autres personnes sont citées dans le dossier. Le juge va t-il resister aux pressions ? Attendond de voir la suite.
Mohamed Kanouté

Mali24

MaliwebJusticeSociété
Bacary Togola, le puissant président de l’APCAM à la Maison Centrale d’Arret de Bamako. Qui aurait cru ? La nouvelle à fait le tour de la capitale. Chacun y va de son commentaire et analyse. Les hommes du procureur en charge du pôle économique et financier Mamoudou Kassogué ont...