L’une des causes des accidents routiers est le fait que certains usagers se concentrent sur les écrans publicitaires de nos différents ronds-points oubliant que cette manière de se comporter met en péril la vie de beaucoup de passagers y compris la leur.  Loin de dire que la technologie n’est pas faite pour les Africains, il faut que ces derniers utilisent la technologie à bon escient, car <<science sans conscience n’est que ruine de l’âme>>, dixit Rabelais.

Croire que nos différentes villes africaines vont avoir un visage européen est une excellente vision. Sinon, quoi qu’on dise, une Afrique splendide comme le coucher du soleil plairait à tout individu conscient.  Je ne fais pas, en effet, partie de ceux qui ne croient pas au pouvoir de la science pour un décollage technologique de l’Afrique, mais je suis un rabelaisien qui n’oublie jamais que la science sans conscience n’est que ruine de l’âme. Quelles étaient mes intentions dans tous ces blablablas ?

Depuis quelques années, Bamako n’est pas restée en marge du « le copier-coller » du savoir-faire  des occidentaux comme moult de ces voisines africaines. C’est dans cette optique que vous verrez au niveau de beaucoup de nos ronds-points des écrans publicitaires à l’européenne qui illuminent notre circulation dès le crépuscule. Mais à vrai dire, ces écrans sont la cause de déconcentration dans nos circulations donc d’accidents avec des blessés et des morts.

Surtout avec l’état vétuste de certaines routes, il suffit que le feu tricolore donne un signal rouge pour que certains messieurs s’arrêtent devant ces écrans tout en se croyant à un cinéma à ciel ouvert. Très déconcentrés, perdu  puis réveillés par les coups de klaxon des autres au signal vert, se cherchent enfin. Un coup de volant à gauche pour dribler un petit trou, un autre pour revenir à sa place coïncide avec le positionnement de l’autre et voilà… le pire avec des regrets et des remords alors qu’on pouvait faire fi de ces outils technologiques de déconcentration pour préserver nos vies. En tout cas, la technologie existe et existera. Faisons-en un bon usage pour ne pas ruiner nos âmes. À bon entendeur, salut.

Folly Eka

Le Démocrate 

MaliwebSociété
L’une des causes des accidents routiers est le fait que certains usagers se concentrent sur les écrans publicitaires de nos différents ronds-points oubliant que cette manière de se comporter met en péril la vie de beaucoup de passagers y compris la leur.  Loin de dire que la technologie n’est...