Monsieur le Président,

Vous avez échoué sur toute la ligne.

Monsieur le Président, vous dites : (je sais que depuis des semaines la nation attend ma parole qu’elle a jugé rare en raison des péripéties que nous vivons.)

Vous avez parlé sans évoquer l’essentiel.

Monsieur le Président, la faiblesse de notre constitution ne vous permet pas de révoquer un Premier Ministre. IL faut que le peuple le sache.

Le seul moyen est la motion de censure de l’Assemblée Nationale.

Monsieur le Président, vous avez échoué parce que votre majorité, votre Ensemble pour le Mali (EPM) n’a pas pu échanger avec le premier Ministre pour la décrispation de la crise sociale.

Monsieur le Président, vous avez échoué parce que vous n’avez même pas pu entretenir une atmosphère de confiance et d’entente entre vous,  votre premier Ministre et votre majorité.

Monsieur le Président, vous avez échoué parce que votre majorité parlementaire passe par une négociation même par Koulouba Juste pour une simple motion de censure qui doit être signée par moins de vingt Députés.

Pourquoi une motion de censure unifiée?

Pourquoi voler la  paternité de cet acte que l’opposition avait initié?

Ce jeu de motion unifiée profite à qui ou y a-t-il une main cachée?

Monsieur le Président, vous avez échoué parce que vous avez laissé l’Assemblée Nationale, votre institution de contrôle de faire ce qu’elle veut. J’ai chanté partout de la médiocrité de cette institution qui est le mal du Mali depuis 2014. Elle devrait être une référence pour faire peur au gouvernement.

J’ai dénoncé le comportement de l’ordonnateur du budget de l’Assemblée (Président)  et celui du responsable technique des finances de l’Assemblée (DAF).

Monsieur le Président,  vous avez échoué parce que vous ne pouvez pas nous garantir une vraie sécurité.

Monsieur le Président, si vous n’avez pas échoué sur le plan sécuritaire, dites-moi combien de conseils de Défense vous avez présidé pour vous imprégner des réalités du terrain sachant bien que vous avez déclaré que nous sommes en guerre.

Monsieur le Président, vous avez échoué parce que vous avez pensé que tendre la  main est seulement Un mot.

Monsieur le Président, vous avez échoué parce que vous avez reconnu que vous aviez oublié l’essentiel  au profit des voyages comme le Président de l’Assemblée Nationale.

Monsieur le Président, vous avez échoué parce que vous avez divisé toutes les composantes de notre société pour vous faire réélire.

Monsieur le Président,  vous avez échoué parce que toutes les couches sociales ont été en grève pendant votre mandat et aucune solution n’a été trouvée si ce n’est pas déplacer les problèmes.

Monsieur le Président,  vous avez échoué parce que vous avez proposé l’organisation d’une concertation nationale sur la révision constitutionnelle  en lieu et place d’une concertation Nationale sur la sécurité,  l’école, la santé et autre.

Monsieur le Président, vous avez échoué parce que vous n’avez pas pu mettre de l’ordre dans la fédération de football.

Monsieur le Président, la solution à la crise au Mali ne réside pas dans une révision constitutionnelle.

Monsieur le Président vous allez encore échouer dans l’approche d’aide aux Jeunes.  Les structures de jeunes financées par l’état ici à Bamako  ne sont pas représentatives de toute la jeunesse malienne.

Monsieur le Président,  vous allez encore échouer parce que ceux qui vont se réclamer de la paternité  du départ du Premier Ministre actuel essayeront de vous imposer un nouveau qui sera le plus contesté de tous les temps.

Monsieur le Président, après avoir énumérer quelques points de vos échecs,  je vous propose de négocier Si possible une relecture de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger.

Elle n’est pas au-dessus de notre constitution.

Je comprends la  nécessité de la révision constitutionnelle, car le titre II et le chapitre 3 de l’Accord jusqu’à la fin de son article 6 nous exige. Faire plaisir à une minorité.

Monsieur le Président,  vous allez encore échouer si vous ne convoquer pas toutes les parties prenantes de cet Accord sur une même table pour leur exposer la  réalité au Mali  afin d’obtenir une nouvelle lecture.

Je vous jure que ce patriotique peuple du Mali vous soutiendra et connaitra la réalité.

Monsieur le Président,  Bafotigui Diallo a été sans tambour le premier Député démissionnaire de l’ADEMA/PASJ le 04 Avril 2001 pour votre cause (voir archives) et ce Bafotigui Diallo a été aussi le premier Député démissionnaire du RPM que nous avons créé ensemble parce que vous avez échoué.

Monsieur le Président il n’est pas trop tard pour mieux faire.

Que dieu sauve le Mali.

Bamako le 17 Avril 2019
Bafotigui Diallo élu en commune VI
Député non inscrit,  libre de ses idées

 

Source: lepays

MaliwebSociété
Monsieur le Président, Vous avez échoué sur toute la ligne. Monsieur le Président, vous dites : (je sais que depuis des semaines la nation attend ma parole qu’elle a jugé rare en raison des péripéties que nous vivons.) Vous avez parlé sans évoquer l’essentiel. Monsieur le Président, la faiblesse de notre constitution ne...