Dans l’affaire dite Sidiki Diabaté, le Réseau des Communicateurs Traditionnels pour le Développement (RECOTRADE) du District de Bamako n’est pas resté les bras croisés. Il a mouillé le maillot afin d’obtenir la libération de tous les détenus.

Si Sidiki Diabaté lui-même est en liberté depuis quelques semaines, le Réseau des Communicateurs Traditionnels pour le Développement (RECOTRADE) du District de Bamako a rencontré les Secrétaires généraux du Syndicat Autonome de la Magistrature (SAM) et du Syndicat Libre de la Magistrature (SYLIMA) afin de leur présenter des excuses en vue d’obtenir la libération de Seydou Oumar Traoré, de Adama Diarra dit Vieux Blen et de Youssouf Keïta dit Petit Guimba.

En début de semaine, Seydou Oumar Traoré et Adama Diarra dit Vieux Blen ont été libérés. Il faut préciser qu’il y a eu d’autres démarches par-ci et par-là pour la même cause. Les différents efforts ont été finalement fructueux.

Dans sa dynamique d’obtenir la libération de tous (…)

MAHAMANE TOURÉ

NOUVEL HORIZON

MaliwebMali actuSociété
Dans l’affaire dite Sidiki Diabaté, le Réseau des Communicateurs Traditionnels pour le Développement (RECOTRADE) du District de Bamako n’est pas resté les bras croisés. Il a mouillé le maillot afin d’obtenir la libération de tous les détenus. Si Sidiki Diabaté lui-même est en liberté depuis quelques semaines, le Réseau des...