Le Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et du Logement social, Hama Ould Sidi Mohamed Arbi a fait vendredi 12 juillet 2019 à 8h 30mn une série de visite sur les Logements sociaux de N’Tabacoro récemment attribués. L’objectif était de s’imprégner du taux global de réalisation et des difficultés rencontrées par les entreprises contractantes. 

 

Pour Amadou Moulaye Sidibé, Directeur général de CIRA IMO, il rassure les bénéficiaires en soulignant que ça reste un peu à compléter, à noter que le taux de réalisation est de 80%. Il a également précisé que les difficultés sont entre autres: les constructions anarchiques sur les grandes voies par certains endroits et les alentours qui entravent leur progression rapide. « Il y a un peu de travail à achever. La remise des clefs ne peut pas être faite sans achever ces petits travaux. Les difficultés sont nombreuses, le gouvernement a déclaré toute la zone d’utilité publique, mais il y a des gens qui sont venus construire aux alentours des logements sociaux. Le lotissement coïncide avec la maison de certaines personnes, il faut forcement les déguerpir. Cette voie ici mesure 30m mais plus vous avancez plus ça se rétrécit. Nous demandons aux bénéficiaires de patienter, le plus difficile a été fait car la liste des bénéficiaires est déjà apparue.» précise le directeur général de CIRA IMO, Amadou Moulaye Sidibé avant d’ajouter que « tout le programme fait 20.000 logements sur une superficie de 1.000 hectares.» confie-t-il, il a également confié « il y a un besoin de 440.000 logements sociaux par an selon les études.» conclut-il

Quant à Cheick Keita, Directeur général de G.E.C.I SA  a souligné sa satisfaction de la visite du ministre pour s’enquérir de leurs problèmes. « Nos impressions sont vraiment grandes car le ministre est venu s’imprégner de nos problèmes. Il a essayé de prendre en charge en nous donnant des portes de sortie et des solutions. Son arrivée est salutaire. Nos problèmes sont entre autres : des terrains inondés, des études tout cela a conduit à des coûts supplémentaires qui nous ont entravés en nous empêchant de continuer. Nous avons 1.000 logements à réaliser. Sur les 1000 logements 223 logements, 227, 500. C’est la première phase qui a commencé avec beaucoup de difficultés sur le terrain. Les terrains étaient occupés, il fallait dégager les gens, c’est une zone marécageuse. Nous avons apporté les documents et avons continué à travailler. C’est la Bank of Africa qui nous a financés. Ils ont amené plus de 60 milliards pour la réalisation de ce projet.» précise-t-il .Il a également noté la lourdeur administrative s’agissant des documents administratifs. Plus loin, il déclare « pour la première phase, nous sommes à 80% de réalisation». Il continu en précisant « le ministre est un technicien en la matière, il a demandé les documents que nous lui avons fournis. Il nous rassure, dès son retour à son bureau, ils feront un briefing et dégager des solutions pour l’ensemble des problèmes qui ont été discutés. Nous avons 118 F5, 74F4 et 31F3 c’est la première phase. Le reste c’est des types F3 et F4 qui seront réalisées. En plus il rassure « avec l’arrivée du nouveau, la situation sera décantée» poursuit-il, il a également dit, il faut que l’état s’engage d’avantage pour que les Banques accompagnent le programme. «C’est l’administration qui est derrière nous. Nous construisons nous donnons à l’Etat et ce dernier donne aux bénéficiaire tout en subventionnant. Si l’Etat  n’est pas derrière le programme les Banques ne peuvent pas accompagner.» conclut-il

Quant au nouveau ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et du Logement social, Hama Ould Sidi Mohamed Arbi il a rassuré les entreprises contractantes en disant  « dès mon retour à mon bureau, je ferai le briefing de l’ensemble des parties prenantes de mon département pour dégager des solutions» rassure le Ministre.

Mamadou Ouonogo

Les échos

MaliwebSociété
Le Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et du Logement social, Hama Ould Sidi Mohamed Arbi a fait vendredi 12 juillet 2019 à 8h 30mn une série de visite sur les Logements sociaux de N’Tabacoro récemment attribués. L’objectif était de s’imprégner du taux global de réalisation et des difficultés rencontrées...