Bâtie sur une surface de 72,7 mètre carrés, chaque habitation  comprend un salon, deux chambres, un débarras, un hall et deux terrasses couvertes.

Les 30 bénéficiaires, dont 22 hommes et 8 femmes sur un total de 140 postulants pour les logements sociaux de Sikasso ont reçu, samedi dernier, leurs clés. La cérémonie de remise était présidée par le ministre l’Habitat et de l’Urbanisme, Mohamed Moustapha Sidibé
L’évènement a regroupé les autorités coutumières, politiques et administratives de Sikasso. Y étaient également présents les bénéficiaires et la présidente de la commission d’attribution des logements sociaux, Mme Kanté Marie Claire Dembélé.
Bâti sur une surface de 72,7 mètres carrés, chaque logement comprend un salon, deux chambres, un débarras, un hall et deux terrasses couvertes. Le coût total de la réalisation s’élève à 550.598.785 Fcfa hors taxes. Il a été entièrement financé par le budget national. La réalisation du programme a permis la création d’environ 250 emplois directs et indirects.
C’est un ministre visiblement satisfait qui a présidé la cérémonie. Il a souligné que cette cérémonie traduisait l’engagement et la détermination du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, à mettre le bien-être du peuple malien au-dessus de ses priorités. Le ministre Sidibé a expliqué que ces logements sont de type F3B en tôle, et s’inscrivent dans le cadre du programme gouvernemental de 2015 prévoyant la réalisation de 500 logements sociaux dans les localités de l’intérieur du pays. «Ces logements sont bâtis sur un site viabilisé et morcelé en parcelles de 300 mètres carrés, soit du 15/20 mètres», a-t-il précisé.
Par ailleurs, Mohamed Moustapha Sidibé révélera que ces logements sont cédés aux bénéficiaires au prix de 8 millions de Fcfa par unité avec bien évidemment une subvention de l’Etat. «Le montant total de la subvention pour les 30 logements sociaux est de 310.598.785, soit 56,41% du montant de l’opération non compris les exonérations fiscales et le prix du foncier», a-t-il indiqué.
A l’image des programmes antérieurs, a poursuivi le ministre, le prix de la rétrocession aux bénéficiaires est de 32.167 Fcfa par mois et s’étale sur une période de 25 ans sans intérêt. Il a, enfin, saisi l’occasion pour inviter les bénéficiaires au remboursement correct des mensualités ainsi qu’à la salubrité et à l’hygiène des lieux.
«Fini l’enfer de la location, la fréquentation des toilettes insalubres, les coupures d’eau et d’électricité pour factures impayées et les caniveaux débordés d’ordures», a lancé le porte-parole des bénéficiaires, Hamidou Bamba. Selon lui, cette cérémonie était l’occasion pour les bénéficiaires de prendre un engagement solennel pour le respect des normes environnementales dans leur nouvelle cité. En outre, il a invité les autorités régionales, locales et les partenaires à apporter leurs appuis pour la réalisation d’infrastructures scolaires afin de garantir l’éducation des enfants.
De son côté, Mme Kanté Marie Claire Dembélé a affirmé que la commission d’attribution a bénéficié d’une formation des experts de l’Office malien de l’habitat sur le logiciel GILS. Un logiciel qui a permis de faire le tri des dossiers en tenant compte des critères pour le choix des bénéficiaires. «Nous sommes entièrement satisfaits des résultats obtenus de ces travaux», a-t-elle conclu.
La coupure symbolique du ruban suivie de la remise de quelques clés et la visite des locaux, ont mis fin à la cérémonie d’inauguration des 30 logements sociaux.

Mariam F. DIABATÉ

L’Essor

MaliwebSociété
Bâtie sur une surface de 72,7 mètre carrés, chaque habitation  comprend un salon, deux chambres, un débarras, un hall et deux terrasses couvertes. Les 30 bénéficiaires, dont 22 hommes et 8 femmes sur un total de 140 postulants pour les logements sociaux de Sikasso ont reçu, samedi dernier, leurs clés....