Au Musée National de Bamako dans la matinée du vendredi, l’ONG International Rescue Committee (IRC) a fêté ses 10 ans au Mali. Etaient présents à la cérémonie de célébration, le Ministre Délégué Chargé de l’Action humanitaire, de la Solidarité, des Réfugiés et des Déplacés, Oumarou Diarra en présence du directeur pays d’IRC, Franck Vannetelle.

A signaler que l’ONG IRC est créée en 1933. Elle accompagne les populations affectées par des crises et des conflits dans plus de 40 pays, dont le Mali, dans la reconstruction de leurs foyers et de leurs communautés afin de promouvoir un environnement protecteur et digne. Sa mission est d’aider les personnes dont la vie et les moyens de subsistance sont bouleversés par les conflits et les catastrophes, y compris la crise climatique, pour survivre, se rétablir et prendre contrôle de leur avenir. Ainsi, l’ONG IRC intervient au Mali depuis Avril 2012 dans les régions de Nara, de Mopti (Cercles de Ténenkou et Youwarou), de Douentza, de Gao (Cercle d’Ansongo) et à Ménaka, avec 300 staffs nationaux et 13 internationaux.  S’agissant des secteurs d’intervention, elle intervient dans des domaines tels la santé, la nutrition, la protection, l’éducation, la gouvernance, entre autres.

Lors de cette cérémonie le directeur pays d’IRC, Franck Vannetelle après avoir narré les succès de son organisation et rendu hommage à leurs collègues qui les ont quittés dans le cadre de leur fonction et d’autres subissant de graves incidents sécuritaires,  a parlé de leurs défis. Selon lui, leur principal défi est que les hommes, les femmes et les enfants puissent accéder à l’IRC et aux services sociaux de base  notamment à l’école, aux centres de santé, à un point d’eau, sans que leur vie soit en danger. Il y a également la capacité à intervenir sur les projets multisectoriels dans des communautés reculées et le respect des principes humanitaires tout en restant neutre. «  Aujourd’hui, l’IRC-Mali se fait grâce à des Maliens et Maliennes qui travaillent pour nous. Je pense qu’il faut les rendre hommage…. » a-t-il déclaré.

Pour les perspectives, M. Vannetelle a soutenu qu’il s’agira de poursuivre leur travail là où les autres n’y vont pas pour essayer d’assister les personnes les plus vulnérables.

Outre le milieu rural, qu’ils réfléchissent à intervenir dans le milieu urbain comme dans les villes de Mopti, de Ségou et la capitale Bamako étant donné qu’il y a des besoins à couvrir. « Tout ça, ça dépendra de la mobilisations des fonds, ça dépendra de nos capacités…. » a précisé le directeur pays d’IRC.

Dans son allocution, le Ministre Délégué Chargé de l’Action humanitaire, de la Solidarité, des Réfugiés et des Déplacés, Oumarou Diarra a indiqué que l’IRC intervient toujours dans le respect des principes humanitaires, en accord avec les différentes politiques techniques nationales ou régionales. Cela, dans le cadre de projets de Relance et Développement Economique, d’Education, d’Eau Hygiène et Assainissement, de Santé et Nutrition, de Protection de l’Enfant et des Droits Humains, de Gouvernance, et de Réponses aux Urgences. Il a ensuite fait part des gratitudes des Autorités maliennes à l’ONG et en leur souhaitant un heureux anniversaire de 10 ans.

Par Mariam Sissoko  

Source: Le Sursaut

MaliwebSociété
Au Musée National de Bamako dans la matinée du vendredi, l’ONG International Rescue Committee (IRC) a fêté ses 10 ans au Mali. Etaient présents à la cérémonie de célébration, le Ministre Délégué Chargé de l’Action humanitaire, de la Solidarité, des Réfugiés et des Déplacés, Oumarou Diarra en présence du...