Les derniers jours ont été très mouvementés au Mali. Une partie des maliens a exprimé une vive colère et des exigences précises à l’endroit du chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keita le vendredi dernier.

En réponse à cela, après avoir déploré certaines déclarations tenues par l’imam Mahamoud Dicko, le chef de l’Etat s’est résigné à rencontrer tous les leaders religieux hier soir.

Mais selon nos sources à la présidence, la crise est loin d’être apaisée. C’est ainsi qu’en prélude au voyage de restitution de l’imam Mahamoud Dicko chez le Chérif de Nioro du Sahel, Ibrahim Boubacar Keïta aurait enclenché le président mauritanien afin qu’il envoie une mission de bons offices ce jour 09 Avril 2019 au Chérif de Nioro pour une sortie de crise. La source de cette nouvelle aspiration populaire n’a son équilibre qu’au niveau de Bouyé Haïdara.

Contrairement à 2013 où ces mêmes leaders s’étaient publiquement assumés pour voter et faire voter en faveur du président actuel, ils comptent faire rectifier le tir afin de ne pas être condamnés par l’histoire.
Le chef de l’Etat n’a pas visiblement cerné la tension qui habite ces millions de maliens prêts à braver l’impossible.

 Autre presse
MaliwebSociétéibrahim boubacar keita
Les derniers jours ont été très mouvementés au Mali. Une partie des maliens a exprimé une vive colère et des exigences précises à l’endroit du chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keita le vendredi dernier. En réponse à cela, après avoir déploré certaines déclarations tenues par l’imam Mahamoud Dicko, le chef...