Fidèle à l’exigence de la loi n° 2017-051 du 2 octobre 2017, la   mairie du district a procédé  jeudi 15 août, à la restitution du compte administratif 2018, sous la présidence du maire, Adama Sangaré. Cet exercice vise à promouvoir la recevabilité et la participation citoyenne au niveau de la ville en favorisant un cadre d’échange entre les autorités  du district de Bamako et les citoyens. Ainsi, le budget de l’exercice 2018 de la mairie a été arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 43 844 795 769 F CFA.

Conformément aux dispositions de la loi n° 2017-051 du 2 octobre 2017, portant Code des collectivités territoriales, le président de l’organe procède annuellement à la restitution publique de la gestion de la collectivité au titre de l’exercice écoulé. Ce principe de reddition se traduit par l’établissement du compte administratif qui permet de comparer les prévisions budgétaires aux réalisations et de s’assurer que l’ordonnateur est resté dans les limites fixées par l’organe délibérant.

A ce titre, la mairie du district a, au cours de cette rencontre, présenté le bilan de sa gestion à la population à travers la restitution publique dont les objectifs étaient : d’instaurer le dialogue entre élus et populations, amener la population à prendre part à la gestion des affaires communales et à payer les taxes et impôts, et assurer la transparence dans la gestion publique.

A en croire la directrice des finances de la mairie, Mme Diawara Janette Ba,  le budget de la mairie du district de Bamako exercice 2018, modifié suivant la  décision n° 000270-MATD-SG du 4 décembre 2018, a été arrêté en recettes et en dépenses à la somme de quarante-trois milliards huit cent quarante-quatre millions sept cent quatre-vingt-quinze mille sept cent soixante-neuf (43 844 795 769) F CFA.   Son exécution globale au 31 décembre 2018, indique que les recettes ont été réalisées à hauteur de : 31  719 086 094 F CFA  et les dépenses à : 31 789 563 927 F CFA soit un solde déficitaire de- 70 477 833 F CFA. Ce déficit a été comblé par le solde de l’exercice 2017 d’un montant de 262 784 579 F CFA pour dégager un nouveau solde qui se chiffre à 192 306 746 F CFA (262 784 579- 70 477 833), dit-elle.

Les services rendus par la mairie du district en 2018, au regard de l’exécution des recettes, les réalisations ont été effectuées dans les domaines suivants : assainissement, protection de l’environnement, éducation, hydraulique, économie locale, pompe funèbre, entretien routier, régulation de la circulation et transport urbain, sécurité, session du conseil de District.

La directrice a aussi  évoqué quelques contraintes qui ont influencé l’exécution du budget 2018, qui sont : le faible taux de recouvrement des taxes au niveau des marchés et des gares routières, le faible niveau de paiement de certaines taxes (la redevance de pré collecte des ordures ménagères, la taxe  de développement régional et local (TDRL), la taxe de voirie), le faible taux des tarifs locatifs des magasins, le non signature de la convention éclairage public, entre autres.

Cependant, au regard des difficultés évoquées et face à un taux d’accroissement de la population de Bamako qui figure parmi les plus élevés de notre sous-région, le maire Adama Sangaré  a  lancé  un vibrant appel à l’ensemble des acteurs économiques, aux organisations de la société civile, aux partenaires techniques et financiers, aux syndicats des travailleurs, à s’impliquer davantage dans la sensibilisation des contribuables à leurs devoirs citoyens afin d’aider la mairie du district  à faire  face aux nombreux défis du développement de la ville de Bamako.

Ibrahima Ndiaye

 

Source:  Mali Tribune

MaliwebSociété
Fidèle à l’exigence de la loi n° 2017-051 du 2 octobre 2017, la   mairie du district a procédé  jeudi 15 août, à la restitution du compte administratif 2018, sous la présidence du maire, Adama Sangaré. Cet exercice vise à promouvoir la recevabilité et la participation citoyenne au niveau de la ville...