Au Mali, cela fait trois ans que Birama Touré, journaliste à l’hebdomadaire d’investigations « Le Sphinx », a disparu à Bamako. La presse malienne avance de plus en plus d’hypothèses. La justice de son côté affirme poursuivre les enquêtes.

A l’occasion du troisième anniversaire de la disparition du journaliste Birama Touré, il y a eu à Bamako une cérémonie de prière pour qu’on puisse connaître la vérité.

La vérité, les proches l’attendent depuis trois ans. Un nouveau juge d’instruction a le dossier en main, mais jusque-là les enquêtes n’ont pas abouti. Est-il vivant, mort ? Un policier malien qui dit avoir enquêté un moment sur l’affaire, estime que le journaliste ne serait plus en vie. Depuis, le policier a quitté le Mali.

Des suspects identifiés pour la presse

Deux journaux privés maliens, Le Pays et Le Sphinx sont allés plus loin en jetant un pavé dans la mare. Selon ces confrères, un député très en vue à l’Assemblée nationale du Mali et un officier seraient impliqués dans la disparition et la triste fin qu’aurait connue Birama Touré avec tortures, selon les deux journaux cités. Les personnes accusées n’ont toujours pas réagi.

C’est dans ce contexte que le directeur de publication du Sphinx, le patron du journaliste disparu, a quitté précipitamment le Mali il y a quelques mois. Adama Dramé, désormais réfugié en France, affirme ne plus être en sécurité au Mali à cause du métier qu’il exerce.

RFI

MaliwebSociété
Au Mali, cela fait trois ans que Birama Touré, journaliste à l'hebdomadaire d'investigations « Le Sphinx », a disparu à Bamako. La presse malienne avance de plus en plus d'hypothèses. La justice de son côté affirme poursuivre les enquêtes. A l’occasion du troisième anniversaire de la disparition du journaliste Birama Touré, il y...